AFMEC – Association fribourgeoise des entreprises de menuiserie, ébénisterie, charpenterie et fabriques de meubles

Pascal Sallin

 

Présente sur tous les fronts

L’association des métiers du bois a été créée en 1916 et n’a eu de cesse, depuis, d’ajouter de nouvelles missions à son engagement. Nous avons rencontré son président, Pascal Sallin, qui nous a expliqué l’ensemble des rôles remplis par son équipe et a mis en avant la tendance actuelle de l’utilisation du bois dans de nombreux domaines.

La convention collective

Il s’agit d’un accord entre les employeurs et les syndicats pour garantir les conditions d’emploi des professions représentées. La convention précise les règles de formation et de travail des salariés ainsi que de leurs garanties sociales. Elle adapte également le code du travail du secteur en fonction de ses spécificités. Une fois validée, l’employeur a l’obligation de l’appliquer dans son entreprise. Cette convention est remise à jour en fonction de la durée de validité décidée paritairement. La participation de l’AFMEC (avec également les associations « bois » des autres cantons) à l’élaboration de la dernière charte en 2019 a été très importante et fait partie d’une des missions importantes de l’association.

Des droits mais aussi des devoirs

L’organisation regroupe 150 entreprises qui représentent plus de 1600 collaborateurs dans le canton. Elle leur garantit une représentativité pour assurer le respect et le maintien des valeurs de travail. En contrepartie les règles établies lors des conventions doivent être respectées. La lutte contre l’embauche de personnes non déclarées et la concurrence déloyale des entreprises étrangères sont des défis quotidiens pour lesquels il ne faut cesser de se battre. Une carte professionnelle (CartePro) avec QR code a été mise en place pour faciliter les contrôles de la commission paritaire sur les chantiers et permettre ainsi de vérifier que les conditions sont respectées. De cette façon, avec le temps, Pascal Sallin espère endiguer ces pratiques illégales qui nuisent à la pérennité de ces métiers.

Un engagement fort sur l’apprentissage et l’image des métiers

C’est la mission la plus importante pour Pascal Sallin : « Perpétuer le savoir-faire de nos métiers grâce à la formation ». Cet enseignement est composé de cours théoriques mais également pratiques qui sont organisés par l’association en parallèle de l’expérience acquise par l’apprenti dans l’entreprise. L’AFMEC gère la formation des instructeurs et toute l’organisation logistique de cette partie de l’apprentissage. Dans cette perspective, un nouveau centre de formation pratique va être construit pour la rentrée 2024/25, renforçant les deux centres d’enseignement théorique présents actuellement dans le canton.

L’équipe associative met également l’accent sur l’image de ces métiers à véhiculer auprès de la nouvelle génération. Le président regrette que les rencontres professionnelles auxquelles l’association participe habituellement aient dû être annulées à cause de la pandémie. Ces événements favorisent l’échange, la rencontre et permettent de présenter aux futurs professionnels l’ensemble des métiers du domaine. Bien que l’interaction soit différente, certaines sessions ont été organisées en visio-conférence et ont même rencontré un franc succès. Pascal Sallin et son équipe se réjouissent de retrouver ces moments, nécessaires à la transmission de ce savoir-faire car le bois est le matériau d’hier, d’aujourd’hui et plus que jamais, de demain.

Promouvoir l’utilisation du bois et profiter de la nouvelle tendance écologique

L’institution est également très active dans la mise en avant de l’utilisation du bois, une des seules matières premières produites en Suisse. Bien que l’année 2020 ait été marquée par de nouveaux défis avec l’augmentation des prix et les délais de livraisons allongés, il n’en reste pas moins que le bois fait son grand retour dans beaucoup de domaines notamment celui de la construction.

Le secteur propose de plus en plus de structures uniquement en bois dans les constructions neuves, les rénovations ou les transformations. Les avancées technologiques de ces dernières années montrent des résultats impressionnants : des solutions ont été trouvées pour l’acoustique mais également pour enrayer les risques d’incendies et des tests sismiques ont été faits, montrant une meilleure résistance de la structure bois comparée au béton. La différence se fait aussi sur le chantier avec des temps de construction deux fois moins longs et une gestion des déchets plus écologique. Pour encourager cette nouvelle tendance écoresponsable, les institutions exigent désormais que la construction des bâtiments publics soit composée d’un pourcentage minimum de bois.

Plus que jamais L’AFMEC s’engage à promouvoir l’utilisation du bois et les métiers qu’elle représente. Entre nouveaux défis et nouvelles tendances écoresponsables, l’équipe se réjouit de cette nouvelle année où le bois est annoncé comme le matériau de l’avenir.

AFMEC
Rue de l’Hôpital 15 • Case postale 1552 • CH-1701 Fribourg
Tél. +41 26 350 33 00
secretaire@afmec.chwww.afmec.ch