Anne-Laure Couchepin Vouilloz

Présidente de Martigny

 

Martigny, une ville en pleine évolution

Fusion avec Charrat, chantier de taille pour la Dranse, économie qui permet de continuer à poursuivre son cycle d’investissements, Martigny est active sur tous les fronts. Ainsi, elle regarde vers demain en souhaitant renforcer encore la cohésion sociale et le bien-vivre ensemble qu’elle connaît déjà. Pour nous parler de son actualité présente et à venir, Bien Vivre a interviewé Anne-Laure Couchepin Vouilloz, Présidente de Martigny.

Depuis le 1er janvier 2021, Martigny et Charrat ont officiellement fusionnés. Quels sont les avantages notoires ?

Plus que des avantages ou des inconvénients, il devenait naturel de fusionner avec Charrat étant donné que nous collaborions déjà ensemble, depuis longtemps, sur de nombreux domaines et que nous partagions la même vision de faire évoluer les choses. Pour les Charratain·e·s, l’aspect fiscal est aujourd’hui devenu plus intéressant qu’auparavant. Ils peuvent également bénéficier de quelques prestations communales propres aux grandes villes du Canton. Pour les Martignerain·e·s, l’offre des habitations, notamment en zone villa, s’est étoffée grâce au quartier de Charrat. Après six mois de fusion, la vie suit son cours harmonieusement, comme attendu.

Quels sont vos deux plus gros dossiers en cours ?

Martigny est en train d’évoluer. D’ailleurs, il n’y a qu’à lever les yeux pour voir que la ville se transforme. Mais si je devais n’en citer que deux, je dirais le chantier de renaturation et de sécurisation de la Dranse qui a démarré l’automne dernier et qui devrait se terminer d’ici 2027. Le chantier de réaménagements de l’Avenue de la Gare est aussi un beau projet. Il fera la part-belle à la mobilité douce et va totalement changer la dynamique de notre centre-ville.

Economiquement, comment se porte votre ville ?

A Martigny, nous avons toujours été très prudents sur la gestion du ménage communal. Cette gestion rigoureuse nous permet, aujourd’hui, de poursuivre notre cycle d’investissements malgré la conjoncture actuelle, autrement dit des charges impondérables et toujours plus importantes pour les villes centrales du canton. Des sociétés sortent également leur épingle du jeu, à l’image de l’IDIAP, qui a vu sa subvention fédérale augmenter de 60% pour les quatre prochaines années. Une manne qui permettra ainsi la création de 50 à 60 emplois à Martigny. C’est une bonne nouvelle. Notre offre culturelle très riche se porte bien malgré les fermetures liées à la situation sanitaire. Nos hauts-lieux culturels que sont la Fondation Gianadda et le Barryland, par exemple, reprennent une activité plus soutenue après les fermetures liées au Covid. Les nombreux visiteurs peuvent à nouveau s’y rendre et s’arrêter pour une journée ou plus à Martigny.

Bientôt cinq ans que vous êtes Présidente de Martigny, quel bilan en tirez-vous ?

Il est bon. La Ville de Martigny évolue dans un sens favorable. Au début de mon premier mandat, je m’étais fixé deux objectifs qui me tiennent particulièrement à cœur. Le premier était de renforcer la cohésion sociale entre les générations et les nationalités. Le second était de maintenir et d’augmenter les places de travail à Martigny. Pour l’heure, ces objectifs sont remplis et nous poursuivons notre réflexion pour devenir une ville encore plus attractive auprès de la population et du public. J’ai en revanche des préoccupations logiques, quant à la sortie de la crise du coronavirus qui a chamboulé notre quotidien. Mais tant que nous pouvons investir prudemment dans nos projets et que nous pouvons offrir aux citoyen·ne·s des infrastructures modernes, cela signifie que nous avons su traverser les turbulences sans trop de dégâts.

Pour vous que sera Martigny dans dix ans ?

Nous nous sommes déjà mis à table pour construire le Martigny de demain. Avec les communes voisines, nous mettons en place différents outils, à l’image du Plan Directeur Intercommunal (PDI) ou du Plan d’Aménagement (PA4). Ces derniers font office de feuilles de route stratégiques qui nous permettent d’avoir une vue d’ensemble sur les prestations que nous souhaitons proposer à la population du Coude du Rhône à l’avenir. Il s’agira notamment de créer des synergies naturelles entre les localités, que ce soit sur le plan de la mobilité, de l’urbanisme, de la nature ou encore du tourisme et des loisirs. Donc à plus large échelle, j’imagine une Ville de Martigny connectée avec ses voisines et sur le plan micro-local, je souhaite que la cohésion sociale et que le bien-vivre ensemble s’ancrent encore davantage dans notre Ville, tout en proposant des infrastructures modernes à la population.

Ville de Martigny
Hôtel de Ville 1 • Case postale 176 • CH-1920 Martigny
Tél. +41 27 721 21 11
www.martigny.ch