Association hôtelière du Valais

Patrick Bérod

 

Quand les produits du terroir deviennent incontournables

Dans un canton où la part de l’hôtellerie pèse dans l’économie, l’Association hôtelière du Valais travaille sur de nombreux dossiers pour défendre ses membres, assurer des formations de qualité et proposer des idées et des concepts novateurs pour demain. Proche de ses terroirs et impliquée depuis des années dans le développement durable, elle renforce son travail dans ce sens en donnant une importance particulière aux produits locaux. Pourquoi sont-ils spécialement mis à l’honneur ? Pour y répondre et nous parler de tout ce qui entoure cette politique de proximité, Bien Vivre a rencontré Patrick Bérod, directeur de l’association.

Quelle est la place du développement durable dans votre association ?

La prise de conscience de l’importance du développement durable n’est pas une nouveauté pour l’AHV. Depuis de nombreuses années, nous œuvrons dans ce sens et y portons tout l’intérêt qu’il se doit en nous y investissant particulièrement. A titre d’exemple, j’ai participé au développement des critères d’hébergement dans le cadre de l’Écolabel européen. Notre motivation est d’autant plus grande que le Valais recèle un nombre unique de lieux, de paysages, de sites qui peuvent être classés parmi les plus beaux du monde, à nous de protéger ceci tout en offrant l’opportunité au plus grand nombre de venir les découvrir et de séjourner dans notre canton. Nous savons que ces ressources sont limitées, il nous faut donc trouver le juste équilibre pour les préserver.

Quels sont les avantages pour les hôteliers de miser sur les produits locaux ?

La pandémie a mis en lumière, l’intérêt d’un grand nombre pour les lieux protégés et authentiques. Le Valais, en la matière, répond vraiment à ces besoins puisqu’une grande part de notre hôtellerie est faite de Maisons familiales où règne un esprit de proximité, le tout dans des endroits magnifiques. Nous communiquons auprès de nos membres pour que cette authenticité soit mise en avant et que chacun aille plus loin encore en proposant des produits locaux dès le petit-déjeuner. Nombre le font naturellement et ce, depuis longtemps. C’est un atout que nous voulons valoriser. Nous savons que le terroir crée des émotions, raconte une histoire puisque derrière chaque produit se cachent des hommes et des femmes qui y mettent du cœur. Personne ne se rappellera d’une confiture d’abricots industrielle par contre tout le monde gardera en mémoire celle du producteur du coin et de son goût inégalé ! La dimension est différente avec le terroir, il ne sert plus seulement à nourrir les gens mais à les interpeller. C’est donc une force pour les hôteliers qui jouent le jeu. Nous pensons également qu’il est un atout indéniable pour celles et ceux qui sont en fond de vallées. En misant sur la proximité, ils ont du travail et y restent. C’est une autre approche des avantages mais c’est tout aussi important.

Comment les établissements hôteliers peuvent-ils promouvoir le terroir ?

Il peut l’être de plusieurs manières comme en étant membre de Slow Food Suisse, qui promeut les cultures et les traditions alimentaires locales, ou encore des labels « Fait Maison » ou « Saveurs du Valais ». Ne pas adhérer à ces structures ne veut pas dire que l’on ne joue pas la carte terroir, c’est juste une question de choix. L’AHV, comme je vous l’ai dit, mise sur la proximité, c’est pourquoi nous soutenons le projet du service cantonal de l’agriculture qui veut donner plus de force à « Marque Valais » et tous les trésors de goût qui se cachent derrière. A titre d’exemple, nous pensons qu’il est préférable de conseiller un jus de pomme local plutôt qu’un jus d’orange qui vient de l’autre bout du monde ! Parce que les actions personnelles et de groupe sont nombreuses, notre prochain numéro d’Infohotel, notre journal, sera entièrement consacré au thème du développement durable et de l’importance de miser sur le local. Il donnera des pistes, après à chacun de les adapter à ses besoins et ses possibilités.

Qu’est-ce que le petit-déjeuner régional ?

C’est une idée qui est née, il y a un peu plus d’une année. Slow Food Suisse et HotellerieSuisse ont eu cette même réflexion chacun de leur côté avant de la réunir. Le but recherché est de proposer un petit-déjeuner composé en grande majorité de produits locaux. Il est actuellement en phase pilote dans la région des Dents du Midi, une première en Suisse. Bien sûr y adhèrent ceux qui en font le choix et qui acceptent de suivre la charte éditée. Cette dernière oblige à proposer des pains, des charcuteries, des laitages, des confitures, des jus… locaux. Beaucoup n’ont pas attendu ce projet pour proposer ce type de petit-déjeuner. Pour autant, l’idée de communiquer autour de ce dernier va renforcer l’esprit terroir, les valeurs, la proximité et l’histoire qu’il raconte. Par contre, nombre d’hôteliers rencontrent le même problème d’approvisionnement. Les producteurs ne sont pas proches et ne peuvent pas toujours livrer rapidement comme le font d’autres structures. Pour cette raison, le service cantonal de l’agriculture a créé un réseau de distribution avec des livraisons sous 24 h. Tout le monde y est gagnant !

Toutes ces démarches mises côte à côté vont permettre aux hôteliers de continuer à avoir une offre de qualité, à donner du bonheur à leurs hôtes et à faire de la destination Valais, une incontournable pour qui aime la nature, les grands espaces, les paysages à couper le souffle et le plaisir de trouver dans son assiette toutes les saveurs de notre beau canton.

Association hôtelière du Valais

Rue Pré-Fleuri 6 • Case postale 42

CH-1951 Sion

Tél. +41 27 327 35 10

info@vs-hotel.chwww.vs-hotel.ch