Autour d’un verre de vin

Gérard-Philippe Mabillard

Quand l’art se fait solidaire

Avec Autour d’un verre de vin, c’est un projet rassembleur et poétique que nous propose Gérard-Philippe Mabillard. Engagé pour la fondation Moi pour Toit, le directeur des Vins du Valais, passionné de photographie, nous livre 120 portraits poignants de personnalités avec pour fil rouge un verre de vin. Zoom sur un projet à la fois artistique et humanitaire.

A l’origine de cette aventure photographique, une bonne cause. Pouvez-vous nous en dire plus ?

En 2010, j’ai rencontré Christian Michellod, créateur de la Fondation Moi pour Toit. Il m’a parlé de l’événement à l’origine de son incroyable engagement pour la Colombie : lors d’un voyage là-bas, il y a plus de trente ans, le regard d’une fillette l’a frappé au cœur. Ce jour-là, il est tombé amoureux de la Colombie et de ses enfants défavorisés qu’il a depuis aidés par milliers. Cette histoire m’a bouleversé. C’est avant tout en tant que papa que j’ai décidé d’aider cette fondation. J’ai alors ouvert mon carnet d’adresses, et invité des amis à se mettre en scène avec un verre de vin. 55 personnalités ont participé au projet d’ouvrage « Inspirations », sorti en 2014 aux Editions Glénat, parmi lesquelles Quentin Tarantino, Zinedine Zidane, Sandrine Bonnaire, Viggo Mortensen. Sa vente a permis la remise d’un don de plus de 25 000 CHF et l’aventure continue aujourd’hui avec ce second livre.

Un second ouvrage plus personnel puisque cette fois-ci c’est vous le photographe…

Après l’accueil chaleureux du premier ouvrage, j’avais envie d’aller plus loin dans ma démarche en réalisant mes propres photos. Equipé de mon Leica, j’y ai consacré tout mon temps libre, durant deux ans, photographiant des gens dont j’apprécie le talent et qui m’ont fait confiance sans détour pour ce beau projet. Des personnages merveilleux, connus comme peu connus, à l’échelle locale comme internationale et qui font partie de ma famille émotionnelle. Avec eux, je partage le même credo : la curiosité, la passion et l’optimisme. Je suis allé chez eux, dans leur univers pour les photographier. Des rencontres retranscrites en 120 portraits qui se déclinent par thème : cinéma, musique, sport, arts, vin, gastronomie. Des grandes pointures de la photographie ont également apporté leurs contributions dans un chapitre dédié.

Lambert Wilson, Benicio Del Toro, Woody Allen, Diane Tell, Jacques Dutronc, Damien Germanier, etc., le livre réunit des personnalités de milieux différents avec pour point commun le verre de vin que l’on retrouve au fil des pages. Que représente-t-il pour vous ?

Pour moi, le verre de vin est un vecteur de communication et d’émotions. Un verre à la main, on trinque en regardant son ami dans les yeux. Il reflète l’intensité de la couleur et la densité de la matière. Il tinte à nos oreilles, on le touche. Tous les sens sont en éveil. A travers lui, on partage un moment de convivialité et de plaisir. C’est un symbole de partage et d’amitié. Un trait d’union entre les Hommes qui fait sens lorsque l’on parle d’humanitaire. Le verre utilisé pour les photos porte la griffe des Vins du Valais, en hommage à cette belle terre viticole où est né le projet « Moi pour Toit » mais aussi à cette organisation interprofessionnelle qui a accepté de financer ce beau projet.

D’où vous vient cette passion pour la photographie et qu’est-ce qui caractérise votre travail ?

Le cinéma et la photo sont deux grandes passions. J’aime l’image. J’ai toujours eu le don d’observation, qu’il s’agisse des gens ou de la nature. Je suis un contemplatif dans l’âme. A force de regarder ce qui m’entoure, j’ai développé un œil, une sensibilité pour capter le moment présent. J’aime raconter des histoires à travers mes photographies. Celles-ci se veulent très spontanées, sans artifices. J’utilise uniquement la lumière naturelle du jour et je ne réalise aucune retouche. Je ne demande pas non plus aux gens de poser de telle ou telle manière. Ils sont très libres. Je n’aime pas les choses contrôlées, je cherche plutôt l’authenticité. Je travaille avant tout dans l’émotion.

Sur la couverture du livre, on retrouve le très charismatique Gérard Depardieu. Quelle est l’histoire de cette photo ?

Gérard Depardieu est un ami qui m’accompagne depuis plus de 25 ans. C’est une personne incroyable dont la sensibilité m’émeut beaucoup, bien différente de la caricature médiatique qu’on en fait. Cette image a été prise chez lui à Paris. Je lui ai demandé si je pouvais faire une photo pour mon livre. Il s’est installé à côté d’une des œuvres d’art qui ornent son appartement et m’a donné ce beau regard, si intense. Pour la couverture, je voulais vraiment être accompagné de quelqu’un avec qui je suis à l’aise. Un simple coup de téléphone a suffi pour avoir son accord. Une spontanéité rare dans le monde du show business qui témoigne d’une grande confiance.

Quel bilan personnel faites-vous de la réalisation de cet ouvrage ?

Ce fut pour moi deux ans de rencontres photographiques incroyablement enrichissantes sur le plan humain. J’en retire la satisfaction et le bonheur d’avoir contribué à mettre en lumière une fondation qui fait un travail incroyable.

La suite ?

Le livre a reçu un excellent accueil. J’ai eu la chance d’exposer mes photos à l’Espace photographie de Leica Store à Paris du 1er décembre 2017 au 14 janvier 2018 et d’autres expositions sont prévues à la Fondation Fellini à Sion de mai à juillet ainsi qu’à Madrid chez Agatha Ruiz de la Prada en fin d’année. Une exposition aura également lieu en mars 2019 à la Galerie Kristal à Carouge (GE). Et je continue de faire des photos qui seront intégrées dans les futures expositions.

L’art et le vin au sein de l’IVV

L’IVV Art Challenge

En 2015, les Vins du Valais (Interprofession de la vigne et du vin-IVV) a lancé l’IVV Art Challenge, un concours de création d’étiquettes de vin originales réalisé sur la base de la production de sept T-Shirts résumant en deux mots un cépage emblématique. En six mois, plus de 100 propositions ont été reçues. Les lauréats ont été désignés fin novembre 2016 lors d’une soirée à Berne. A la clé pour les gagnants, une semaine de stage créatif à New York avec Billy The Artist, qui a présidé le Jury. Une expérience en or pour les jeunes artistes. Une vitrine nationale et internationale pour les vins du Valais. « L’idée était de sortir des sentiers battus, de créer la surprise pour attirer l’attention des consommateurs de vin en Suisse. Exister à l’étranger permet à nos vins de mieux exister chez eux », explique Gérard-Philippe Mabillard. Les étiquettes du concours ont habillé les crus des vignerons lauréats des Etoiles du Valais 2016. Huit bouteilles esthétiques réunies dans un coffret prestige édité à 150 exemplaires et vendu lors de la Foire du Valais en octobre 2017. La seconde édition de l’IVV Art Challenge est actuellement en préparation et c’est Londres qui sera cette année ville hôte du concours. Les lauréats remporteront une semaine exceptionnelle sur les traces d’Apexape, duo de DJs londoniens et ambassadeurs du concours, afin de découvrir la scène artistique londonienne.

Interprofession de la vigne et du vin – Les Vins du Valais

Avenue de la Gare 2 • Case postale 144

CH-1964 Conthey

Tél. +41 27 345 40 80 • Fax +41 27 345 40 81

info@lesvinsduvalais.chwww.lesvinsduvalais.ch

Photo d’entrée: © Gerard-Philippe Mabillard
Photo galerie 1: © Celine Ribordy
Photo galerie 3: © Bryan Thatcher
Photo portrait: © Sedrik Nemeth