AVALEMS – Association Valaisanne des EMS

Arnaud Schaller

 

Réinventer les EMS de demain

Avec une qualité de soin optimale assurée dans l’ensemble des EMS, le Valais bénéficie d’un service lui permettant de répondre aux besoins de sa population. L’Association Valaisanne des EMS (AVALEMS) met tout en œuvre pour que ces établissements proposent des prestations calquées sur des modèles harmonisés pour les soins à apporter. Elle offre à ses membres de nombreuses prestations pour les assister, les aider et les soutenir dans leur quotidien. Pour en discuter, rencontre avec Arnaud Schaller, directeur.

Pouvez-vous nous parler de l’AVALEMS en quelques mots ?

Créée il y a plus de 25 ans, l’AVALEMS a permis aux nombreux EMS, qui ont fait leur apparition dans le canton, de se fédérer autour d’une même association. Jusque-là, chacun faisait au mieux d’une manière totalement indépendante. Devant les enjeux de santé public, avoir sa propre association à but non lucratif était obligatoire, raison pour laquelle cette dernière a vu le jour avec pour but, entre autres, de jouer un rôle dans l’hébergement, l’accompagnement et la prestation de soins aux personnes âgées, de défendre ses membres au niveau politique ou encore de porter une responsabilité publique et veiller à une bonne pratique professionnelle. Aujourd’hui, les 52 EMS que compte le Valais sont membres. D’environ 20 à 160 lits, elles accueillent au total quelques 3300 résidents et emploient environ 7000 collaborateurs.

Est-il difficile de former et recruter dans le domaine de la gériatrie ?

La place donnée aux apprentis dans les EMS est très importante puisque l’on en compte environ 150 qui viennent dans ces établissements pour suivre des formations diverses et variées. Le secteur ne connaît pas de pénurie en matière de jeunes motivés à travailler dans ces milieux difficiles. Ces derniers peuvent continuer leurs formations après un premier diplôme en poche en intégrant une ES ou une HES. Pour autant l’AVALEMS se retrouve devant plusieurs défis à relever. En effet, la carence en personnel issu des HES est importante et les EMS peinent à recruter. Elles peinent également à garder leur personnel, une enquête atteste que 30% des employés quittent le secteur de la gériatrie après quelques années d’exercice. L’association met tout en œuvre pour palier à ces aléas et améliorer l’attractivité de cet environnement.

Quelles sont les actions menées par l’AVALEMS ?

Depuis quelques années, l’AVALEMS redouble d’énergie pour proposer, via ses différents pôles, des modèles de concepts pour que chaque EMS s’améliore constamment. En développant ses projets sous des axes stratégiques, elle leur faciliter la vie, les assiste là où elles peuvent s’interroger et les encadre dans le seul but d’offrir des prestations de qualité.

Pôle informatique :
Un programme totalement adapté aux attentes des EMS a été pensé et réfléchit en concertation avec les membres. Développé avec des informaticiens de métier, aujourd’hui chaque établissement du canton travaille avec le même programme qui lui apporte des informations nécessaires autant au niveau de la gestion que des soins à appliquer. Mis en place depuis quelques années, il évolue avec le temps et ai devenu incontournable pour les professionnels de la gériatrie.

Pôle soin et qualité :
Gérée par une infirmière qualifiée, employée de l’AVALEMS, ce pôle est le garant de la qualité des soins apportés dans chaque EMS. Depuis mars 2018, ces derniers ont à disposition un catalogue regroupant 98 critères évolutifs qu’elles doivent suivre. En collaboration avec un système qualité suisse, les établissements sont contrôlés tous les 3 ans pour valider leur label.

Pôle prise en charge standard :
Le travail s’organise sous deux concepts différents, l’accueil des personnes en soins palliatifs et celles atteintes de démence. L’AVALEMS a mis en place des protocoles adaptés aux deux situations qui demandent des accompagnements différents et un personnel formé aux situations. Avec ces programmes, chaque EMS applique les mêmes règles et ai soutenu devant des problèmes allant grandissant. En effet, il y a encore 5 ans, la démence était faible, avec une espérance de vie toujours plus longue, les établissements doivent faire face aujourd’hui à quelques 60% de résidents atteints.

Pôle défense des intérêts :
L’AVALEMS s’implique dans la défense de ses membres et pour le bien des personnes âgées auprès du canton. Elle est présente sur le terrain, travaille à obtenir des moyens financiers pour palier aux besoins. Elle agit également auprès des assurances maladie en négociant leurs tarifs vis-à-vis des coûts engendrés par les soins à apporter aux résidents. Son but est d’offrir à tous une prise en charge juste et équitable !

Que seront les EMS de demain ?

Aujourd’hui, nous sommes confrontés au baby-boom de l’époque. Nous manquons de lits mais pour autant ceci n’est que passager, nous sommes au pic. Construire de nouveaux établissements serait une erreur puisque nous retrouverons une stabilité d’ici quelques années. Cette situation nous amène à trouver des solutions, des solutions qui pourraient être pérennes puisque nos EMS doivent se réinventer pour perdurer et assurer à tous une fin de vie dans les meilleures conditions. Demain, ils ne devront être présents que pour ceux qui ne peuvent plus être maintenus à domicile. Il est donc important de tout mettre en œuvre pour que le maintien aille le plus loin possible en proposant, par exemple, que ces personnes viennent dans les EMS en foyer de jour, qu’elles aillent d’abord dans des appartements protégés, qu’elles reçoivent des repas à domicile… Séjourner dans nos établissements sera alors le dernier passage avant le départ et toute l’attention sera portée sur une fin de vie en douceur et respectueuse du bien des personnes.

AVALEMS

Avenue de la Gare 29 • Case postale 91 • CH-1951 Sion

Tél. +41 27 323 03 33

info@avalems.chwww.avalems.ch