AVDEP – Association Vaudoise des Ecoles Privées

Jean-Louis Dubler

Les écoles privées, des laboratoires d’idées et d’innovation

Fondée en 1940, l’Association Vaudoise des Ecoles Privées (AVDEP) a pour but de représenter l’enseignement privé auprès des autorités publiques. Elle offre, également, soutien et assistance à ses membres sur certaines problématiques. Les écoles privées innovent pour rester à la pointe des meilleures pratiques : numérique, enseignement personnalisé. Autant d’atouts qui leur permettent de maintenir un niveau de fréquentation important. Pour nous en parler, Bien Vivre a rencontré Jean-Louis Dubler, président de l’association.

Pourquoi et pour qui l’AVDEP a vu le jour ?

En 1940, l’association a été créée par des directeurs d’écoles privées qui doivent faire face, alors, à de grandes difficultés en raison de la guerre qui fait rage en Europe. En se réunissant, ils veulent unir leur force face aux autorités publiques et l’Etat afin de faciliter l’entrée des étudiants étrangers, les frontières étant fermées, et travailler à la qualité de l’enseignement. Aujourd’hui encore ces buts sont poursuivis grâce à nos contacts réguliers avec l’administration et l’Etat. Nos écoles sont un facteur important pour l’implantation d’expatriés dans le canton de Vaud. Leur qualité n’est plus à prouver. Aujourd’hui, nous comptons 51 établissements membres ce qui représente environ 15 000 élèves. 7,3% des élèves en âge de scolarité obligatoire suivent un cursus au sein d’une école privée.

Y a-t-il aujourd’hui quelque chose qui vous préoccupe particulièrement ?

Les attaques répétées contre la libre circulation des personnes nous inquiètent. En effet, nos écoles ont besoin d’enseignants qui viennent de toute l’Europe. Ce sont toutes ces forces vives, ces professionnels qui garantissent aux établissements une qualité exceptionnelle d’enseignement. Si on ne peut plus les recruter, c’est un souci majeur. Dans le même temps, des familles qui voudraient venir en Suisse ne le feront peut-être pas. Tout ceci aura un impact qui nous préoccupe.

Que proposent les écoles privées pour se démarquer au niveau enseignement ?

Le choix de l’école privée répond à des besoins variés de la part des parents et des enfants, comme le multilinguisme, l’innovation des outils pédagogiques, l’approche pédagogique, le soutien personnalisé, la journée continue, ou encore les aspects religieux. Nous remarquons que l’approche du numérique est un facteur de choix important. Pas uniquement comme outil d’apprentissage, mais aussi dans le développement de la pensée computationnelle et de l’identité numérique. Mais cela n’occulte en rien la nécessité pour chaque école d’avoir une approche pédagogique complète, ou chacune met l’accent sur ses forces pour répondre aux besoins de l’élève.

Ces écoles sont-elles principalement fréquentées par des enfants d’expatriés ?

Cela dépend beaucoup de la structure de l’école. C’est le cas dans les écoles internationales, beaucoup moins pour les autres externats. Et même dans le cas des premières, nous voyons de plus en plus de familles suisses s’intéresser à l’enseignement privé. Une pédagogie différente, les langues et des diplômes internationaux font que nombre inscrivent désormais leurs enfants dans nos établissements. Ils sont conscients de la qualité et de la proximité avec chaque élève dans le seul but d’exploiter son potentiel et le valoriser.

Menez-vous des actions pour faire connaître vos établissements ?

Parmi les actions de communication que nous menons, nous organiserons du 1er au 5 avril 2019, des portes ouvertes chez nos membres. Chacun accueillera les intéressés sur une journée ou une soirée. En agissant de la sorte, sur une semaine, les familles pourront visiter un grand nombre d’écoles et faire leur choix en ayant rencontré un maximum d’interlocuteurs. Avant cette manifestation, il est déjà possible d’en savoir plus au sujet des écoles privées sur notre site advep.ch qui
donnera, également, les jours et heures d’ouverture de ces portes ouvertes.

Par rapport à la concurrence internationale, comment les écoles vaudoises se distinguent-elles ?

La concurrence internationale se joue surtout entre les internats qui accueillent des élèves dont les parents ne résident pas sur place. Le canton de Vaud se distingue par son cadre de vie exceptionnelle. La Suisse est un pays stable et sûr tant politiquement qu’économiquement, chose particulièrement importante pour les parents qui envoient leurs jeunes enfants à l’étranger. Enfin notre pays jouit d’une culture internationale particulièrement forte, propice aux échanges interculturels, ce qui n’est pas forcément le cas des pays anglo-saxons où les enfants se voient convertis à la culture locale. Ici, on veille à ce que chacun conserve ses racines tout en s’ouvrant à la culture de l’autre.

AVDEP

Route du Lac 2 • CH-1094 Paudex

Case postale 1215 • CH-1001 Lausanne

Tél. +41 58 796 33 00 • Fax +41 58 796 33 11

info@advep.ch • https://avdep.ch/advep.ch