AVEMEC – Association Valaisanne des Entreprises de Menuiserie, Ebénisterie, Charpente, Vitrerie et Fabriques de Meubles

Maxime Métrailler

Le regard tourné vers l’avenir

Depuis 1917, l’AVEMEC est une association qui œuvre avec ardeur pour les métiers qu’elle défend. En élisant un nouveau président, lors de l’Assemblée générale de mars 2017, en la personne de Maxime Métrailler, alors à peine âgé de 28 ans, elle a décidé de se donner un nouveau souffle et une nouvelle énergie pour affronter les enjeux de demain. Bien Vivre l’a rencontré pour nous en parler.

Président aussi jeune, qu’est-ce qui vous a amené à postuler ?

Depuis toujours, je suis passionné par les métiers du bois. Mon parcours professionnel le démontre : le CFC de charpentier en poche, j’ai enchaîné avec une maturité professionnelle qui m’a ouvert les portes de la HESB (Bienne), où j’ai obtenu un diplôme de Technicien ES spécialisation construction en bois en 2011. C’est lors de la période dévolue au stage en entreprise que le hasard m’a fait rencontrer l’entreprise dont je suis aujourd’hui propriétaire. Depuis le stage, je n’ai plus quitté cette société, jonglant entre études et travail en entreprise durant plusieurs années. A la suite de la formation ES à Bienne et dans le but de poursuivre ma formation supérieure, j’ai rejoint la filière fédérale menant à l’examen de Maître charpentier, que j’ai passé en 2016. En parallèle, l’aventure associative a débuté : tout d’abord au sein du Comité du Groupe Valaisan des entreprises de Charpente (GVC), puis à la présidence de la Section de Sion-Hérens (fonction qui m’a permis de siéger au Comité central de l’AVEMEC). Finalement, c’est en 2017 que l’Assemblée générale m’a témoigné sont soutien en m’élisant à la présidence de l’AVEMEC.

Comment devenir Membre de l’AVEMEC ?

L’Association est organisée sur deux axes. Le premier consiste en une représentation géographique du Canton par les quatre Sections : Monthey-Saint-Maurice, Martigny-Entremont, Sion-Hérens et Sierre-Montana-Crans-Anniviers. Le second s’articule autour des professions : menuiserie-ébénisterie, charpente et vitrerie. Pour devenir membre de notre Association, il faut donc posséder une entreprise établie dans le canton du Valais et active dans au moins un des domaines précités. Le candidat doit pouvoir prouver qu’il possède une structure suffisante en matière de gestion d’entreprise, d’analyse et de calcul de prix. La demande d’admission doit parvenir au secrétariat de l’Association, avec l’engagement à se soumettre aux statuts de l’Association et de respecter les dispositions de la CCT du second œuvre romand. La décision finale revient à l’Assemblée générale, avec préavis du Comité central ainsi que du Groupement et de la Section concernés.

Comment s’organise le travail au sein de votre association ?

L’AVEMEC est constitué d’un Comité central composé de sept à 10 membres qui représente les Groupements et les Sections. Nous nous réunissons une dizaine de fois par an pour traiter les affaires courantes ou d’autres dossiers, problématiques et projets.  titre d’exemple, en 2017, nous avons travaillé au renouvellement de la CCT du second œuvre romand, à la promotion du bois en partenariat avec Lignum Valais ou encore aux différents projets de réformes de nos formations. Dans le même temps, nous partageons beaucoup avec notre organisation faîtière, la FRECEM (Fédération Romande des Entreprises de Charpenterie, d’Ebénisterie et Menuiserie) qui fédère les six cantons. De leurs côtés, les Groupements traitent les sujets spécifiques à chaque profession et les Sections se chargent de raffermir les liens entre Membres d’une même région.

Quelle place tient la formation des jeunes dans vos métiers ?

C’est assurément un enjeu essentiel pour le futur de nos professions et de nos entreprises. Une baisse des effectifs en formation se fait effectivement ressentir depuis 2010. Notre travail consiste à séduire les jeunes en leur donnant envie de travailler le bois ou le verre. Nos métiers sont très diversifiés : ils évoluent et sont résolument tournés vers les nouvelles technologies. L’AVEMEC a décidé de réaliser des petits spots de présentation qui se veulent ludiques et attrayants pour attirer l’attention des futurs apprentis. Ils seront diffusés sur les réseaux sociaux comme YouTube ou bien encore Facebook. Un reportage plus long sera également réalisé afin de faire découvrir aux jeunes et aux parents les diverses facettes de nos professions et les nombreux débouchés qu’offre l’obtention d’un CFC. Nous avons rencontré le Chef de l’Office d’orientation scolaire et professionnelle du Valais romand et nous nous déplaçons dans différentes écoles pour présenter nos branches d’activité. Nous essayons ainsi de mettre toutes les chances de notre côté.

Et pour les professionnels, y a-t-il des formations ?

Oui, il existe un riche panel de cours de formations continues ainsi que toute une structure de formations supérieures. Concernant la formation continue, l’AVEMEC (en collaboration avec le Bureau des Métiers), organise des cours de perfectionnement destinés à tous les employés de nos entreprises pour leur permettre d’évoluer en permanence dans leurs métiers. Ils peuvent y obtenir des permis (élévateur, tronçonneuse, nacelle, etc.), découvrir de nouvelles techniques, de nouveaux logiciels ou encore obtenir des informations au sujet de nouvelles normes, directives, etc.

Quant aux formations supérieures, on distingue deux filières principales. Pour résumer, il existe une voie plus « scolaire », avec des semestres d’études à temps complet et une voie en cours d’emploi, avec des études un soir par semaine et le samedi.

La filière « scolaire » compte quatre semestres de formations entrecoupés de stages en entreprise pour une durée d’environ trois ans, avec l’obtention d’un diplôme de Technicien ES et une spécialisation (structure, menuiserie-ébénisterie ou même commerce de bois).

La filière en cours d’emploi dure quatre ans. Elle est couronnée par un Brevet fédéral de contremaître (charpentier, chef de production ou chef de projet).

Ces deux voies de formations supérieures se rejoignent ensuite pendant une année et demie. Les professionnels qui décident d’entreprendre cette ultime étape obtiennent tout d’abord un Post-grade ES en gestion d’entreprise et enfin une Maîtrise fédérale.

Grâce à ses Membres et à leur engagement, l’AVEMEC est très active dans l’évolution des formations, de la formation initiale à la formation supérieure. L’Association est consciente de l’importance que revêt la formation de la relève et de l’enjeu que cela représente pour le futur de nos entreprises, qui se veulent toujours à la pointe de la modernité et de la qualité. L’évolution constante et rapide des techniques de fabrications, des matériaux et du numérique représente un défi permanent pour nos sociétés. L’AVEMEC doit permettre aux entreprises de trouver des solutions optimales en étant également un lieu de partage d’expériences, ceci afin d’orienter nos professions vers le futur.

AVEMEC

c/o Bureau des Métiers

Rue de la Dixence 20 – CH-1950 Sion

Tél. +41 27 327 51 11

Lucien Christe – secrétaire patronal

lucien.christe@bureaudesmetiers.ch www.avemec.ch