Bruchez Alpine Photo

Toujours plus haut

Photographe passionné par la montagne, Laurent Bruchez aime gravir les sommets en quête de photos inédites. Sa passion de l’altitude se retrouve dans ses images ou domine l’intensité des lumières de ces hauts lieux, l’esthétique des formes et des matières qui nous révèle la beauté du monde.

 

Les origines d’une passion

Paysagiste durant la saison estivale, patrouilleur sur le domaine de Verbier en hiver, Laurent Bruchez est tombé dans l’univers de la photo sur les sommets enneigés de la station valaisanne. C’est là-haut, à plus de 3000 mètres d’altitude, lors de magnifiques levés de soleil, il y a une dizaine d’années, que l’envie d’immortaliser ces moments magiques et éphémères se fit sentir. Un élément déclencheur pour ce bagnard d’origine, amoureux de nature et de sensations fortes. Ses voyages nourrissent sa passion pour la photographie et sa volonté d’en faire un métier. Soucieux d’aller plus loin dans sa démarche, il décide de se former auprès de photographes professionnels et de perfectionner sa technique tout en investissant dans du matériel plus performant afin de capter dans le moindre détail les plus beaux instants.

La montagne pour source d’inspiration

Au fil des ans, Laurent Bruchez s’est spécialisé dans les paysages au format panoramique (grand angle), créés par assemblage de plusieurs photographies. Une manière de donner de la perspective au sujet de ses photographies et de capter au maximum la vue. Sa muse: la montagne et les plus beaux sommets. Ceux qu’on immortalise à la force des jambes au bout de longues heures de marches, parfois dans des conditions difficiles. A la manière d’un aventurier, Laurent Bruchez sillonne le globe, à la découverte des endroits les plus magiques comme la Patagonie, la Nouvelle-Zélande, ou encore l’Antarctique, où il est allé par deux fois sur un voilier. Seul ou accompagné, chaque voyage est unique et fait l’objet de plusieurs jours de préparation, qu’il s’agisse du choix de l’itinéraire, de l’étude des conditions météorologiques ou encore de la préparation de l’équipement, sans garantie de pouvoir décrocher le précieux sésame : la photo tant attendue.

Un vecteur d’émotions

A travers ses clichés, Laurent Bruchez tente de retranscrire les émotions vécues au moment de la prise de vue. « J’aime aller dans des endroits où peu de gens sont allés auparavant, faire des images encore peu vu et rendre visible ce que peu de gens ont l’occasion de voir », explique-t-il. Pour lui, la photo est un moyen de partager ces instants uniques, et de rendre compte de la beauté et de la force de la nature. « Je suis plutôt dans la contemplation que dans la symbolique », précise le photographe valaisan. Ce dernier affectionne particulièrement les ambiances de coucher et de lever de soleil qui font vibrer le paysage de manière singulière. Parmi ses prochains voyages : le nord de la Chine et ses dunes de sable avec en arrière-plan les sommets enneigés de Altyn-Tagh. Un endroit reculé, très peu visité et photographié encore à ce jour.

L’authenticité de l’image

Les photos de Laurent Bruchez se distinguent par leur authenticité. Loin de la HDR, qui consiste à pousser à l’extrême les corrections colorimétriques jusqu’à une perfection contre-nature, ses clichés sont travaillés de manière très naturelle dans un souci de justesse et de retranscription fidèle de la réalité. Cherchant à avoir une qualité d’image toujours plus performante, le photographe a investi il y deux ans dans un drone permettant de photographier des endroits sous un angle différent et de réaliser des photos aériennes dans des endroits inaccessibles, avec une mise en œuvre extrêmement simple et rapide, tout en limitant les risques aux personnes.

Des usages multiples

Laurent Bruchez édite ses photos par série limitée de 12 cadres. Une manière pour lui de rester dans la qualité. Très prisés de la clientèle locale, ses clichés finissent chez des habitants et touristes de la région de Verbier mais aussi dans les hôtels et agences immobilières. Laurent Bruchez voit également ses photos transformer en crédences de cuisine. Il travaille en outre pour divers Offices de Tourisme et est de plus en plus sollicités par des magazines de nature qui apprécient son style. Afin de faire connaitre son travail, il réalise des expositions ponctuelles dans différents lieux de la région.

L’histoire d’une photo

En 2016, Laurent Bruchez et un ami guide sont partis à la conquête du Sommet Gorra Blanca en Patagonie. Une ascension loin d’être techniquement difficile mais qui s’est avérée complexe compte tenu d’une météo capricieuse. Trois jours d’approche ont été nécessaires aux deux acolytes pour atteindre leur objectif. Un parcours oscillant entre la forêt, les cailloux et l’ascension d’une barrière de rochers que la pluie a menacé de compromettre. La patience et la volonté d’arriver au sommet en auront eu finalement raison. Arrivé en haut du glacier, c’est un brouillard épais qui accueille les deux amis. S’orientant à la boussole, ils arrivent finalement à un bivouac scientifique chilien pour passer la nuit. Levée à deux heures du matin, ils poursuivent leur route, équipés de crampons. Si le temps est au beau fixe à leur départ, le vent se lève et les nuages arrivent. Le doute s’installe à nouveau dans l’esprit de Laurent Bruchez qui tente pour la seconde fois de gravir le sommet. Poursuivant, le photographe arrive enfin au sommet où l’attend une vue magnifique avec des champignons de glace sur lesquels dansent les ombres des nuages.

 

Bruchez Alpine Photo

Route de Verbier 68 • CH-1934 Le Châble- Bagnes

Tél. +41 79 431 49 29

www.bruchez-alpine.ch

@bruchezalpinephoto