Campus EPTM

«Unis sous une même étoile pour assurer la relève de demain»

Sous la bannière Campus EPTM sont regroupés l’Ecole professionnelle technique et des métiers dont l’Ecole des métiers à Sion, l’Ecole professionnelle intercantonale de chimie à Monthey et le Centre de formation en technologie industrielle à Chippis. Grâce aux différents CFC que le Campus propose, il est devenu un pôle de la technologie où plus de 1830 apprentis en cours théoriques et 2000 en cours interentreprises se forment à 30 métiers différents.

Tout démarre en 1962

En 1962 est créé le Centre de formation professionnelle à Sion qui propose alors quelques métiers. En 2013, cette grande école a été divisée en deux entités : L’Ecole professionnelle technique est née. Puis, au fil du temps, différents changements, fusions, créations… feront grandir encore ce centre de compétences jusqu’à l’année 2019, à marquer d’une pierre blanche, où le campus EPTM, qui regroupe deux écoles et un centre de formation, est créé. Grâce à lui, les jeunes Valaisans se voient proposer 30 professions à choix sous différents formats d’apprentissage : formation duale, formation en école de métiers et formation pratique. Sont ainsi à la carte les thèmes suivants : mécanique générale, automatique, électronique, informatique, médiamatique, dessin et construction, électricité, mécanique automobile, carrosserie, transport routier, remontées mécaniques et chimie. Ainsi, qu’ils souhaitent faire un CFC de conducteur de véhicules lourds, d’installateur-électricien, de médiamaticien, de dessinateur-constructeur industriel ou encore de laborantin en chimie, pour ne citer que quelques exemples, tout leur est possible. 206 enseignants forment pour les années 2019-2020, 1300 apprentis en formation duale, 530 en formation plein temps et 2000 en cours interentreprises. Autant de jeunes qui, une fois le diplôme en poche, ont l’assurance de trouver un emploi dès leur arrivée dans le monde du travail ou, selon les filières, de pouvoir poursuivre vers des études supérieures ou universitaires.

Des travaux de taille

En 1991, Swisscom érige un imposant bâtiment au chemin Saint-Hubert à Sion que l’Etat du Valais rachète en 2001 pour y loger l’Ecole des métiers. Avec son extension et les nombreux élèves qu’elle accueille il était devenu indispensable d’y réaliser des travaux. Ainsi depuis 2016, un chantier était en cours. Il a pris fin courant 2019 permettant de la sorte aux apprentis d’investir des locaux flambant neufs sur plus de 10 000 m2. Si la structure avait déjà vu arriver en 2013 six salles de sport, ce sont maintenant vingt-trois nouvelles salles de classe équipées des dernières technologies, deux laboratoires, un restaurant, deux salles des maîtres, deux dépôts et onze ateliers qui sont à la disposition de tous. Grâce à un investissement de 25 millions de francs, le bâtiment de 30 000 m2 est ainsi exploité dans sa globalité et répond aux exigences des nombreux métiers qui sont proposés à la formation.

L’école des métiers fête ses 20 ans

En 2000 s’ouvraient les portes de l’Ecole des métiers qui proposait une formation plein temps en son sein pour les CFC d’automaticien, d’électronicien et d’informaticien. En 2012, la profession de dessinateur-constructeur industriel a été intégrée à cette école. Par une admission sur la base des notes et des compétences pratiques, 20 ans après sa naissance, les enseignants dispensent toujours autant la théorie que la pratique à 66 nouveaux étudiants par année et ce, dans de nouveaux locaux totalement adaptés. La pratique se déroule ici durant 2 ans½ au cœur de la structure. Puis, les élèves réalisent 2 x 12 semaines de stages en entreprises lors de leur troisième année et une année complète durant la quatrième. Durant ces 4 ans, la maturité professionnelle est intégrée à l’enseignement ce qui permet à une large majorité de poursuivre leurs études. Par ailleurs, tout est mis en œuvre par l’Ecole des métiers pour que tous les étudiants trouvent la formation la plus adaptée à leurs attentes. Ainsi, devant la proximité des métiers d’automaticien, d’électronicien et d’informaticien, durant les 6 premiers mois de leur formation, ils suivent un tronc commun pour parfaitement les appréhender et pouvoir ainsi faire un choix définitif à la fin du premier semestre. Quand arrive la période des stages, l’Ecole se charge de les proposer aux apprentis grâce à un réseau important de sociétés qui sont demandeuses. Connue et reconnue, elle souhaite toutefois promouvoir et développer un aspect en particulier : la mixité. En effet, même si elle est ouverte aux filles comme aux garçons, rares sont les jeunes femmes à suivre une des 4 formations proposées et pourtant leurs compétences, notamment la rigueur et l’organisation du travail, en font de très bonnes techniciennes.

Des projets et des concours qui engendrent des récompenses

En plus de la pratique et de la théorie, l’Ecole des métiers propose, dès la 2e année, des petits projets qui deviennent plus importants en 3e et qui sont présentés lors des journées portes ouvertes dont les prochaines se dérouleront le samedi 7 novembre 2020. Pour donner un exemple des réalisations, le projet « Méta-machine » impliquait les 4 métiers enseignés et les mettait en évidence. Le but était de créer une machine de jeu dont la grande partie a été développée par les apprentis des différentes filières. Parallèlement, l’Ecole participe depuis 10 ans au concours de robotique SwissEurobot qui récompense chaque année les meilleurs projets en développement et fabrication de robots autonomes de haute technologie. Piloté par un apprenti de 4e année, ce concours permet de voir collaborer des élèves de l’Ecole des métiers et d’autres en formation de polymécaniciens à la Base Aérienne de Sion. Ainsi en 2013, l’équipe finissait vice-championne et championne suisse en 2012 et 2017 !

Campus EPTM

Chemin Saint-Hubert 2 • CH-1950 Sion

Tél. +41 27 606 45 30

contact@eptm.cheptm.ch