Christophe Claret

Plus que des montres, de l’art !

2019 marque l’histoire de la Manufacture Claret qui fête ses 30 ans. Autant d’années de passion qui animent Christophe Claret depuis sa plus tendre enfance. Cet amour pour la Haute Horlogerie, il le met, tout autant, au service des plus grandes Maisons qui font appel au savoir-faire de ses équipes installées au Locle que pour sa marque éponyme qui célèbre cette année sa première décennie d’existence. Visite d’une entreprise qui ne connaît que la perfection et l’art de surprendre grâce à des créations toujours plus pointues et uniques.

Un destin écrit

Une visite chez un horloger-restaurateur à 14 ans est une révélation pour Christophe Claret. En naît une passion qu’il étudie, quelques années plus tard, à l’Ecole d’Horlogerie de Genève dont il sort diplômé. Il affine ses connaissances auprès du cabinotier Roger Dubuis et rentre à Lyon, sa ville natale, pour installer son propre atelier. En 1987, lors du Salon International de l’Horlogerie à Bâle, là encore sa vie bascule. Le nouveau propriétaire d’Ulysse Nardin lui commande vingt mouvements à répétition minutes avec Jacquemart San Marco. L’histoire est en route ! La demande des Maisons les plus prestigieuses pour ses compétences reconnues dans le domaine des mouvements à complications s’étoffe. En 1999, il acquiert un manoir au Locle où il emménage ses ateliers. Dix ans plus tard, il donne naissance à sa marque éponyme, Christophe Claret, qui fait partie du cercle très fermé des maisons de Haute Horlogerie, concevant, développant et produisant l’entier de ses mouvements et boîtes à l’interne. L’équipe, composée de 65 personnes représentant 32 métiers, s’apprête à fêter cette année deux anniversaires majeurs, les 30 ans de la manufacture et les 10 ans de la marque.

Angelico, une montre pour ces célébrations

Lors du dernier Salon International de la Haute Horlogerie à Genève, la marque Christophe Claret a présenté sa montre anniversaire, Angelico, tourbillon à échappement longue détente avec fusée câble. Cet objet rare a nécessité 7 années de travail pour trouver les solutions rendant l’échappement à détente résistant aux chocs et 2 années supplémentaires pour combiner le tourbillon et l’échappement. A la place d’une chaîne initialement utilisée dans un système fusée, Christophe Claret a fait le choix d’utiliser un câble pour transmettre la force constante. Une première mondiale. A cette prouesse mécanique s’ajoute un second fuseau horaire à saut instantané avec indication jour/nuit et un indicateur de réserve de marche de 72 heures. Baptisé en référence au « Peintre des Anges » de la Renaissance italienne, Fra Angelico, ce garde-temps célèbre les lettres de noblesse de l’art horloger, « L’Art pour l’Art » selon Christophe Claret. Bijou de technicité, de recherche, de savoir-faire, cette montre qui se décline en or rose ou en titane de 45.50 mm ravit les collectionneurs et amateurs du monde entier. Dix pièces dans chacune des finitions ont été éditées.

Une égérie hollywoodienne

Pour marquer cette année de commémorations, Christophe Claret a choisi un acteur de cinéma, au parcours atypique, pour renforcer son image. D’origine marocaine, né en France, c’est aux Etats-Unis que Saïd Taghmaoui fait carrière. Jury aux Oscars, vedette de nombreux films, boxeur professionnel, il est connu et connaît le tout Hollywood. Bien loin du Locle, l’horloger lui trouve, pourtant, des points communs. C’est un battant qui a toujours su où il voulait aller. Il est parti de rien et a gravi chaque marche pour accéder au succès et être aujourd’hui reconnu. Un destin qui lui plaît et qui va se mettre à disposition de la marque horlogère tout au long de l’année lors d’événements de prestige qui seront organisés, entre autres, à Los Angeles et au Maroc.

Une manufacture unique

L’histoire a commencé avec d’autres marques. Aujourd’hui encore, elle se perpétue dans la manufacture du Locle. Pour survivre dans ce monde de l’horlogerie, Christophe Claret a toujours su être visionnaire et prendre des risques. Avec une connaissance parfaite de ses clients, il ose penser, développer, créer pour eux des modèles de haute voltige aux défis techniques toujours plus innovants. Il sait surprendre et anticiper les attentes ! Pour autant, la perfection doit être au rendez-vous et pour ce faire, l’environnement dans lequel travaillent ses équipes est primordial. Les bureaux et les ateliers sont régulièrement améliorés. Rien n’est laissé au hasard pour le bien-être de tous. Chaque année, des investissements sont réalisés autour des outils de production. Pour être au plus prêt de ses besoins, Christophe Claret développe, également, ses propres machines. Du bureau d’étude dans lequel les montres prennent vie aux petites mains de l’horlogerie et leurs savoir-faire uniques, le Manoir est une vitrine de tous les métiers d’exception qui entourent la Haute Horlogerie. Tout est réalisé en interne. Aucune création ne sort sans avoir été validée, en dernier lieu, par le propriétaire des lieux.

Des montres exceptionnelles

Angelico est la treizième collection de la marque Christophe Claret. Chacune suscite l’émoi et l’intérêt pour sa complexité, son originalité, son savoir-faire. Parmi elle, Margot, aux 731 composants, un modèle féminin à complication dont le cadran s’anime du célèbre jeu de l’effeuillage d’une marguerite : Margot intègre un ingénieux dispositif permettant de reproduire l’aléa de la nature. D’une simple pression à 2 h, la montre s’anime… Chaque fois, un pétale, parfois deux, nul ne peut le présager, disparaît sous le cadran, dans un déplacement qui reproduit parfaitement la gestuelle du délicat effeuillage. Le verdict tant attendu s’annonce alors, calligraphié dans une fenêtre à 4 h, de façon aléatoire. Ponctuée de pierres précieuses et de nacre, elle a fait l’objet d’un dépôt de brevet et a été couronnée au Grand Prix de l’Horlogerie de Genève du prix de la Haute Mécanique pour Dames en 2014. Comme toute Maison, Christophe Claret a son best-seller, le modèle Maestro pour homme, rencontre de l’esthétique et de la technique, qui intègre un ingénieux mécanisme de MEMO. Décliné sous différents modèles, Maestro Mamba, par exemple, est exceptionnelle grâce aux ondulations voluptueuses de l’un des serpents les plus dangereux au monde placé au cœur de la montre. Nul doute que les prochaines collections seront aussi remarquables car comme le dit le passionné, « en horlogerie, tout a été fait et tout reste à faire ».

Christophe Claret

Le Soleil d’Or 2 • CH-2400 Le Locle

Tél. +41 32 933 00 00

info@christopheclaret.comwww.christopheclaret.com