Distillerie Artemisia

Absinthe du Val-de-Travers aux plantes du Val-de-Travers

De nombreuses fois copiée, mais rarement égalée, l’absinthe originale suisse, fabriquée dans le plus pur respect des traditions à partir des plantes du Val-de-Travers, dans le canton de Neuchâtel, ravit les plus fins connaisseurs mais aussi les néophytes. Premier « clandestin » à s’être lancé dans la distillerie de ce spiritueux si célèbre depuis sa légalisation officielle en 2005, Claude-Alain Bugnon fabrique des absinthes aux saveurs subtiles reconnues dans le monde entier. Plongez le temps d’une dégustation dans les ateliers de ce passionné, attaché à la fabrication de la véritable absinthe du Val-de-Travers.

Une véritable passion

Longtemps interdite dans toute la Suisse, la fabrication de l’absinthe est redevenue légale en 2005. A cette époque, Claude-Alain Bugnon et son épouse sont les premiers « clandestins » à franchir le pas pour se lancer dans la distillation de ce spiritueux emblématique du canton de Neuchâtel. L’occasion rêvée pour ce passionné, profondément attaché à sa région, de renouer avec ce qui l’animait profondément : l’amour de la fabrication artisanale de l’absinthe. « En 2000, alors que je travaillais dans l’industrie pétrolière, j’ai commencé à distiller clandestinement de la “bleue“ avec un ami, dans la cave de ma maison », raconte-t-il. « Notre matériel était alors très sommaire : une marmite de douze litres connectée à un refroidisseur et une plaque électrique ».

Premier à ouvrir la voie lors de la légalisation, Claude-Alain Bugnon mène sa distillerie avec passion et amour du métier. Aujourd’hui reconnue à l’échelle internationale, la distillerie Artemisia est bien implantée sur le marché suisse et exporte ses productions dans le monde entier, principalement au Japon, en Malaisie et aux Etats-Unis où l’absinthe suisse est particulièrement prisée. « Grace à son histoire, l’absinthe interpelle les gens, mais son goût n’est pas encore très connu. Malgré tout, nous exportons près de 50% de notre production », souligne Claude-Alain Bugnon.

Des secrets de fabrication bien respectés

Depuis Couvet, dans le Val-de-Travers, la distillerie Artemisia a à cœur de fabriquer l’absinthe dans sa plus pure tradition. « Nos recettes suivent les traditions régionales », insiste le distillateur. « Nous préparons un mélange de plantes aromatiques que nous distillons dans de l’alcool pur à 96% et de l’eau du Val-de-Travers ». Les plantes cultivées localement sont toujours utilisées dans les préparations, comme la petite et la grande absinthe, l’hysope, la mélisse citronnée et la menthe poivrée, les autres plantes comme l’anis vert et les graines de fenouil sont importées.

Grâce à ce respect des traditions artisanales, la distillerie Artemisia a réussi à trouver sa place parmi les quelques 2000 sortes d’absinthes recensées sur le marché européen et à séduire une clientèle de fins connaisseurs aux quatre coins du globe. Il y a 2 ans, la distillerie s’est installée dans de nouveaux locaux, toujours à Couvet dans le Val-de-Travers. Des locaux plus grands, pour un meilleur accueil des visiteurs, avec un magasin proposant les productions de la distillerie ainsi que du vin et des spiritueux.

Le Val-de-Travers, terre d’absinthe

Fabriquée partout dans le monde, seule l’absinthe distillée dans le Val-de-Travers est détentrice du savoir-faire des distillateurs clandestins. Dans le but de pérenniser la production de la véritable absinthe du Val-de-Travers, Claude-Alain Bugnon et les membres de l’interprofession de l’absinthe se sont alliés afin d’obtenir une appellation d’origine sous le nom « Absinthe du Val-de-Travers IGP » (Indication Géographique Protégée). Un cahier des charges a été élaboré pour définir les processus de production et inscrit comme obligatoire l’emploi de la plante d’absinthe du Val-de-Travers. Hélas, à ce jour, le processus de certification est bloqué par d’autres producteurs régionaux qui s’opposent à l’obligation de mettre la plante d’absinthe du Val-de-Travers dans leurs productions. « Il est fort curieux de vouloir appeler Absinthe du Val-de-Travers une absinthe qui ne contient aucune plante du Val-de-Travers, c’est une tromperie ! », s’exclame Claude-Alain Bugnon.

La distillerie fabrique différents types d’absinthes, blanches, fées vertes et autres spécialités :

La Clandestine 53%vol alc. est la première absinthe élaborée par la distillerie Artemisia puis mise sur le marché, une fois la légalisation entrée en vigueur. Concoctée à partir d’une recette remontant à 1935, cette absinthe se compose de dix plantes différentes, offrant ainsi une vraie richesse d’arômes et une persistance de l’amertume typique de l’absinthe du Val-de-Travers. Elle se déguste mélangée avec de l’eau glacée à raison d’une part d’absinthe pour 3,5 parts d’eau. Elle se boit principalement comme apéritif.

1935 51%vol alc. est une spécialité basée sur la Clandestine mais vieillie en fût de chêne pendant six ans, elle mélange les saveurs d’une absinthe classique avec celles d’un très bon cognac. Elle se déguste pure, comme un excellent digestif, mais elle peut également se déguster avec quelques gouttes d’eau afin de faire ressortir toutes ses subtilités.

La Capricieuse 72%vol alc., elle, provient de la même recette que la Clandestine avec pour différence d’offrir une teneur en alcool plus forte et plus d’arômes. Riche en émotions, elle rappelle les absinthes fabriquées avant l’interdiction et se consomme dans un rapport d’une part d’absinthe pour 5 parts d’eau.

Reposant sur une recette de Boston, aux Etats-Unis, qui date de 1902, Butterfly 65%vol alc. est aussi une absinthe de couleur verte qui invite à découvrir toute une nouvelle palette de goûts. C’est grâce à l’association insolite d’un absintheur américain passionné avec la distillerie Artemisia que cette absinthe unique en son genre a pu être ramenée à la vie. Caractérisée par une palette aromatique complexe, tournée notamment vers les agrumes et les épices.

Née deux ans après l’ouverture de la distillerie, Angélique Fée Verte 68%vol alc. est, comme son nom l’indique, une authentique fée verte du XIXe siècle, teintée par des plantes naturelles, elle est plus puissante et moins anisée que les blanches. Elle se boit en y faisant fondre un sucre avec de l’eau sur une cuillère à absinthe ou comme digestif, en fin de repas.

La Clandestine Crème d’absinthe 15%vol alc. est une liqueur élaborée selon une recette propre à la distillerie Artemisia. Fabriquée à partir de jaunes d’œuf suisse pasteurisés, de sucre, de lait, de sucre vanillé et d’absinthe, cette liqueur laisse entrevoir de savoureuses notes de chocolat blanc et de vanille. Servie en dessert, elle est particulièrement savoureuse sur de la glace, sur des fruits ou simplement dans un café. Elle peut également se déguster pure ou sur un lit de glaçons.

Distillerie Artemisia-Bugnon & Cie

Grand’Rue 8 • CH-2108 Couvet

Tél. +41 32 863 19 41

info@absinthe-suisse.comwww.absinthe-suisse.com