Dominique Butty

Syndic de Romont

Des changements majeurs sont en route

S’il est une commune qui va connaître de nombreux chantiers, c’est Romont ! Ecoles, routes, gare, constructions… Un vent de renouveau souffle sur la ville pour améliorer les conditions de vie et se préparer au futur. Avec des emplois qui repartent à la hausse et des prévisions fiscales à la baisse, tout est entrepris pour garder un dynamisme et continuer à avancer. Pour débattre des sujets d’actualité, Bien Vivre a questionné le syndic de Romont, Dominique Butty.

Sujet présent depuis longtemps, qu’en est-il de la construction de la nouvelle école ?

Effectivement après avoir dû mettre un frein à un projet lancé par la précédente équipe, nous sommes repartis d’une page blanche pour penser et réaliser une école qui soit tout à fait en phase avec les besoins. Cela n’a pas été sans heurt, mais aujourd’hui nous avons un projet fiable et viable, avec une visibilité à long terme et qui répond exactement aux attentes. Les enfants de Romont et des communes de Mézières-Berlens et Billens-Hennens seront donc tous accueillis dans des bâtiments adaptés. Pour l’heure, le délai de réalisation est tenu et nous espérons qu’à horizon 2021 quelques 650 élèves auront enfin des locaux flambants neufs.

Des projets immobiliers et autres sont-ils à venir ?

Effectivement, deux grands projets sont à venir. Réalisés par des promoteurs indépendants, on y trouvera tout autant des logements que des commerces et des services. Un premier est en construction au Pré des Comtes et sera achevé fin 2019. Il proposera 143 appartements. Aux Echervettes, le chantier a démarré et sera composé de 153 habitations en PPE dont 76 appartements pour les séniors. Au final, quelque 450 nouveaux habitants arriveront à Romont. Dans le même temps, nous sommes heureux de voir revenir de l’hôtellerie dans notre ville avec un établissement qui sera dans le quartier des Echervettes tandis que Le Saint-Georges qui avait brûlé a été entièrement refait.

Routes, gare, parkings, les chantiers sont nombreux. Pouvez-vous nous en dire plus ?

La commission des routes a donné pour priorité la création de routes de distribution du trafic c’est pourquoi avec un passage de 16 000 véhicules jour actuellement vers la gare de Romont, il était indispensable de revoir les choses. Une demi-route au sud sur un tracé existant est à bout touchant, les terrains sont réservés et nous avons fait au mieux qu’il se peut, en harmonie avec la population. Concernant la gare routière, un réaménagement de la place verra le jour d’ici une année au plus tard tandis que le quai de chargement de l’armée va être déplacé. Côté parking une réflexion globale est menée avec plusieurs entités de Romont pour implanter un parking de 300 places sur la route d’Arruffens. Idéalement situé, il permettra de retirer des places au centre ville et de lui redonner son cachet sans pour autant pénaliser le commerce.

Où en sont les finances de Romont ?

Cela n’est pas facile mais nous avons un bol d’air avec l’annonce d’un retour de fonds suite à des erreurs faites par le district dans ses budgets. Concernant Romont, nous souffrons de la baisse des recettes fiscales tant physiques que morales. Ceci est sans compter que la RFFA n’arrangera pas les choses puisque nous estimons que notre manque à gagner s’élèvera à 1,2 million ! Il nous reste à espérer que les sociétés, qui à 100% payeront moins d’impôts, réinjecteront cet argent gagné dans des investissements qui généreront de l’emploi. Nous serons aidés pour faire face à ce problème par la commission des finances et de gestion du canton mais tout ceci cause, malgré tout, du souci. Heureusement Romont connaît une embellie au niveau de ses entreprises avec l’ouverture de supermarchés, d’un nouveau garage TPF et l’arrivée d’une entreprise leader mondial de la crémaillère, EFSA SA, qui va créer 146 emplois. JNJ automation qui est déjà installée à Romont va quant à elle s’agrandir et embaucher un tiers de plus de collaborateurs.

En tant que syndic, quels sont vos sentiments face à tous ces changements ?

Les trois premières années ont été difficiles avec beaucoup d’oppositions et de ralentissements mais dorénavant nous sommes arrivés à une cohésion du Conseil communal derrière chaque projet. L’analyse et la réflexion, quelquefois mal comprises par les Romontois, ont porté leurs fruits comme pour l’école primaire par exemple. On retrouve du calme après beaucoup d’agitation !

Ville de Romont

Rue du Château 93 • Case postale 236

CH-1680 Romont

Tél. +41 26 652 90 90 • Fax +41 26 652 90 91

commune@romont.chwww.romont.ch