Ecole Moser

Une école qui se réinvente en permanence

Figurant parmi les dernières écoles familiales de Suisse romande, l’Ecole Moser accueille ses élèves dans un cadre multilingue à la fois moderne et convivial. Offrant la Maturité suisse cantonale reconnue au niveau fédéral, elle propose une pédagogie souple et personnalisable. Depuis sa création, il y a près de 60 ans, elle n’a cessé d’innover pour se perfectionner.

Trois grandes filières d’étude

L’Ecole Moser a été fondée en 1961 par Henri Moser. Conscient à l’époque des lacunes du système romand dans l’apprentissage des langues, cet enseignant de métier décide de créer un établissement d’un nouveau genre. Aujourd’hui dirigée par son fils, Alain Moser, l’école compte trois campus, à Genève (700 élèves), Nyon (380 élèves) et Berlin (350 élèves). En tout, une quarantaine de nationalités sont représentées. Accueillant les élèves dès la 5e Harmos, l’école offre un diplôme unique, la maturité suisse cantonale. Elle a été la première école de Suisse romande à offrir ce diplôme en interne et figure parmi les deux seuls établissements accrédités du canton. « Plutôt que de devoir aller à Lausanne ou ailleurs pour passer leur maturité, nos élèves peuvent la passer directement dans nos murs. Interrogés par leurs professeurs, sous la surveillance de jurés désignés par le canton de Genève, le traitement est le même qu’en public, grand avantage c’est que cette maturité est reconnue au niveau fédéral. L’élève n’est pas jugé que sur l’examen mais sur ces notes de l’année, également, puisqu’elles comptent à 50% », précise Alain Moser. Trois grandes filières d’enseignement sont proposées : la filière classique, une filière bilingue allemand et une filière bilingue anglais.

Un parcours plurilingue par immersion

L’Apprentissage des langues constitue l’ADN de l’Ecole Moser « comprendre la langue et la culture de l’autre est l’un des fondamentaux de notre école », appuie Alain Moser. Quelle que soit la filière choisie, les trois langues sont obligatoires. Dès la 5e année scolaire, l’Ecole Moser offre une approche de l’apprentissage des langues par immersion. D’abord avec l’allemand, ensuite dès la 6e avec l’anglais et des enseignants pratiquant uniquement dans leur langue maternelle. La langue allemande ainsi que l’anglais sont utilisées comme langues d’enseignement pour les matières telles que la géographie, l’histoire, la biologie, les mathématiques, les activités créatrices et la musique. « On n’enseigne pas une langue, on la pratique », explique le directeur. L’introduction se fait progressivement durant les sept premières années afin d’aller vers un « trilinguisme additif ». « A la fin de leur scolarité, nos élèves parlent parfaitement le français, leur langue maternelle, l’allemand, et l’anglais, ce qui ne les empêchent pas de finir avec une excellente moyenne générale », conclut Alain Moser.

Les sciences un vrai projet

Depuis un certain nombre d’années, l’Ecole Moser a mis l’accent sur les sciences et en particulier sur les sciences expérimentales. A Genève, trois laboratoires ont ainsi été créés, utilisés aussi bien par les élèves du collège que par les plus grands. Le canton étant particulièrement actif dans le domaine des biotechnologies et les cleantech, des partenariats sont mis en place avec l’Université de Genève et plus spécialement le chimoscope, le physiscope et aussi avec et l’EPFL.

Une pédagogie unique

La pédagogie de l’Ecole Moser se fonde sur un mode d’apprentissage participatif pour que l’élève soit acteur de sa progression. L’Ecole cultive le goût des élèves pour la connaissance en général, s’attache à leur donner le goût d’apprendre, le goût de la nouveauté, et les encourage à se montrer curieux de toute chose. Pour cela, l’accent est mis sur la responsabilité sociale de chacun, le développement des compétences collaboratives et l’écoute active. A l’Ecole Moser, la formation des élèves a non seulement pour but de leur transmettre les connaissances fondamentales, mais aussi d’en faire des citoyens conscients, responsables et capables d’une réflexion personnelle. C’est au cours de leurs années de formation que les élèves acquièrent les outils d’analyse et le sens critique nécessaire pour leur vie future. Les élèves sont sans cesse stimulés, notamment à travers un large programme d’activités extrascolaires. Ils ont notamment la possibilité de s’initier à l’entrepreneuriat grâce au programme extra-scolaire « Graines d’Entrepreneurs » faisant partager aux jeunes le goût d’innover, et la joie d’entreprendre un projet.

Une école du XXIe siècle

Les nouvelles technologies sont également mises à l’honneur à l’Ecole Moser, puisque les salles de classe sont équipées de tableaux blancs interactifs avec des Apple TV. Dès le primaire, les élèves travaillent avec des iPads en complément des supports traditionnels, notamment pour des travaux de groupe. Des outils interactifs avec des applications pédagogiques performantes qui s’inscrivent dans la mission de l’Ecole Moser, défini plus haut, à savoir « Cultiver le goût d’apprendre et développer la créativité ». L’Ecole Moser a empoigné très tôt les défis de la transformation digitale pour créer, au sein de l’établissement et de son organisation, un écosystème propice à l’innovation. « Le tsunami numérique est inévitable. Il faut donc réfléchir à la manière de l’accueillir. C’est un travail de fond qui requiert l’implication totale de tous les collaborateurs », précise Alain Moser. L’école a notamment pris part au Swiss EdTech Collider de l’EPFL, ce laboratoire d’idées accueille l’ensemble des acteurs liés aux nouvelles technologies de l’éducation. Les élèves bénéficient également au sein de l’établissement de cours de codage. « Il faut apprendre aux élèves à regarder ce qu’il se passe sous le capot du numérique », argumente le directeur, tout en précisant « On ne leur enseigne pas la programmation pour en faire des informaticiens comme on n’enseigne pas le français pour en faire des écrivains ».

Du primaire aux portes de l’université

Autre particularité de l’Ecole Moser, son concept de pré-université pour les élèves des classes de maturité. Durant ces trois dernières années de préparation, les élèves suivent des cours de 20 minutes en amphithéâtre, suivis de 1h15 de travaux pratiques. Ces derniers, réalisés par groupe avec l’encadrement des professeurs, permettent aux élèves de mettre directement en pratique les connaissances acquises plus tôt. Ils ont également pour objectif de leur apprendre à être autonomes, à collaborer ensemble pour partager leurs connaissances et dépasser les difficultés. L’objectif : qu’ils puissent, une fois leur Maturité en poche, être en phase avec les attentes universitaires. L’Ecole Moser propose également aux élèves qui le souhaitent un accompagnement pour postuler dans les Universités à l’étranger. « Le diplôme suisse est de mieux en mieux reconnu et nous avons des anciens élèves dans les grandes Universités anglophones », précise Alain Moser.

E-learning : le savoir pour tous

Depuis 2012, l’Ecole Moser a mis en place un concept de campus virtuel online pour la préparation de la maturité (www.matuonline.ch). Ouvert à tous, celui-ci a cédé sa place depuis la rentrée 2018 à un nouveau LMS (Learning management system) : Moser Coach permettant un accompagnement personnalisé. Visant un public plus large que les élèves du Cycle, cette nouvelle plateforme éducative se base sur les objectifs et le profil de l’apprenant en fonction d’un projet éducatif préalablement formulé. Outre les cours, tutoriels et exercices disponibles en ligne, l’élève a accès à des cours en live avec un professeur spécialisé. Une approche dynamique et interactive qui permet de rendre le savoir de l’Ecole Moser accessible au plus grand nombre via une large palette d’abonnements. Quant aux enseignants, ils sont tous certifiés par l’Ecole Moser.

Ecole Moser

Genève – Nyon – Berlin

Chemin De-La-Montagne 81 • CH-1224 Chêne-Bougeries

Tél. +41 22 860 80 80

www.ecolemoser.ch • www.matuonline.ch