JP Emery & Partners Architecture SA

Une collaboration étroite avec les maîtres d’ouvrage pour des créations sur-mesure et de haut standing

LE BUREAU

Le nom et le bureau de Jean-Pierre Emery sont une référence. Diplômé de l’Ecole des Beaux-Arts de Paris, Jean-Pierre Emery démarre son activité d’architecte dans les années 1980. Il commence par bâtir des promotions d’un genre différent. Son sens inné des affaires, son intelligence et son goût de l’esthétisme le pousseront à construire un nouveau style de chalets et résidences. C’est lui qui initie le haut standing dans des promotions où l’esprit « montagne » est toujours présent mais en y alliant le raffinement, les matériaux nobles, le confort et les technologies de pointe. Après son décès accidentel, son frère Georges Emery a repris les rênes du bureau afin de terminer les activités en cours.

Grâce à sa maîtrise des langues étrangères (allemand, anglais, italien et espagnol), Jean-Pierre Emery acquière une clientèle internationale et exigeante qui l’amènera encore plus à se surpasser et à se différencier. Entouré de ses collaborateurs, il édifiera des promotions telles que Les Pierres, les Perles de Crans, La Manga, les Sapins d’or, le Domaine du Golf, l’Etang Bleu, le Raccard, les Ecureuils, le Prado, les Barolins & la Comterie, l’Eden des Neiges… Son expérience, la qualité de son équipe et sa collaboration étroite avec les maîtres d’ouvrage, lui permettront de proposer des créations sur-mesure et de haut standing.

FONDATION OPALE

Situé à Lens, village d’origine de Jean-Pierre Emery, la Fondation Opale est un lieu d’exposition à la façade tout en reflets et en légèreté et à la toiture empruntant son langage à l’impressionnisme et à ses triangles. Pour l’architecte, le génie de ce bâtiment se lit dans son utilisation qui ne se résume pas à une succession de salles d’exposition mais qui devient tout entier un lieu d’exposition, de la façade à son toit-terrasse. La Fondation offre un vaste hall d’entrée sur deux niveaux qui articulent plusieurs grands espaces d’exposition modulaires ainsi qu’un restaurant avec sa terrasse ouverte sur le lac.

Un escalier en pente douce permet d’accéder à la toiture végétalisée du bâtiment, qui fait office de solarium pour les promeneurs. Couplée à la technologie de panneaux solaires photovoltaïques, le bâtiment permet également un bilan très écologique et proche de la neutralité sur le plan énergétique. De nuit, la façade s’illumine pour révéler l’agencement des éléments qui composent ses innombrables ouvertures comme une lanterne au bord du lac. A l’intérieur, l’emploi de matériaux bruts comme le béton, béton ciré et bois, permettent une ambiance très épurée et lissée, propice à la mise en valeur des œuvres d’art.

DIVERSES RÉALISATIONS

LE PRADO
Au cœur de Crans-Montana, ces résidences de haut standing proposent des typologies variées de 3 à 5 pièces sur quatre niveaux dans un cadre agréable et lumineux, agrémentés de grands balcons et de généreuses terrasses. La matérialité allie la noblesse du bois et de la pierre, une tradition dans l’architecture de montagne, mais avec une interprétation résolument contemporaine.

CHALET LA GRANDE OURSE (LES ÉTOILES DE CRANS)
Le projet de chalet « La Grande Ourse » s’inscrit, avec les chalets « L’Etoile du Berger » et « L’Etoile Polaire » dans un complexe de trois résidences de très haut standing à Crans-Montana. De style cossu et bien agencé, cette réalisation impose le respect de par ses grands avant-toits, ses larges balcons et ses terrasses et se classe parmi les grandes références de l’architecture de montagne à caractère traditionnel.

CHALET LES MARMOTTES
Le projet de chalet « Les Marmottes » reste une œuvre majeure de Jean-Pierre Emery de par la richesse et la complexité de son programme : une salle de projection cinématographique cosy à gradins, un carnotzet à la mode d’un café-brasserie parisien, une vaste piscine avec bar épuré, d’innombrables chambres où chacune possède sa propre ambiance et sa propre identité, des salons de réceptions, des bureaux personnalisés ou sa cuisine professionnelle, à tous les points de vue, le chalet étonne autant par la justesse et l’audace des matériaux employés que par l’exactitude de ses formes et l’articulation de ses espaces.

CHALET ISOLDINI
Le chalet « Isoldini » se caractérise par une architecture contemporaine, axée sur des volumes simples, des formes et un style épurés. L’idée du luxe est ici discrète et finement évoquée, dans une ambiance sobre, claire et élégante. Point d’inutiles et extravagants ornements mais une justesse dans les proportions.

LES PROJETS EN COURS

SIX SENSES
Situé au pied des pistes de Cry d’Er, le complexe du Six Senses propose, sur onze étages, un luxueux hôtel cinq étoiles de 46 suites de haut standing, ainsi que deux résidences totalisant 17 appartements de haut standing en PPE sur 7000 m2. Le programme s’agrément de deux piscines (intérieure et extérieure) ainsi qu’un SPA de 2000 m2 et de trois restaurants. Dirigé par l’entreprise totale Edifea, le chantier prendra fin en juin 2021.

DIXENCE RESORT
Dixence Resort, complexe hôtelier avec bains thermaux et résidences, est situé sur la commune d’Hérémence en Valais. Les résidences offrent un accès direct aux pistes de ski du domaine des 4 Vallées. L’ensemble comprend un hôtel, un secteur thermal, 5 chalets de haut standing, un immeuble locatif et 6 immeubles résidentiels. Les acquéreurs ont la possibilité de mettre leur bien en location par l’opérateur hôtelier.

 

Hommage de l’architecte Jean-Daniel Masserey

Courant 2016, j’ai eu la chance de faire la connaissance de Jean-Pierre lorsque les actionnaires de la Foncière de la Dixence SA sont venus me demander de reprendre les rênes de l’imposant projet Dixence Resort sur la commune d’Hérémence. Pour moi, c’était la personnalité de référence dans le domaine de l’architecture sur le Haut-Plateau, de par les nombreux objets réalisés par son bureau ces 30 dernières années dans cette région.

Aujourd’hui, je suis heureux de pouvoir perpétuer le travail initié par Jean-Pierre pour ce complexe thermal et hôtelier et c’est un honneur pour moi de poursuivre son engagement et perpétuer son souvenir dans cette mise en œuvre, nous ayant quitté bien trop tôt.

Je garde un excellent souvenir de notre collaboration professionnelle, sérieuse et passionnée mais de trop courte durée malheureusement. Du côté de la personne, j’ai eu le temps toutefois d’apprécier ses réelles valeurs humaines, tant au niveau de l’amitié que de son dynamisme, son empathie et sa convivialité.

 

Hommage à Jean-Pierre Emery

Né le 3 janvier 1948 à Lens, Jean-Pierre Emery c’est éteint tragiquement le 23 novembre 2018 en République Dominicaine lors d’un accident d’hélicoptère. Reconnu pour son travail d’architecte et d’urbaniste, c’est aussi le personnage charismatique et sa joie de vivre qui restera dans nos mémoires.

PORTRAIT
Né à Lens, Jean-Pierre Emery est l’aîné d’une fratrie de 3 enfants, fils de Jean et Germaine, ses parents sont issus d’un milieu modeste. Vers 1946, la famille déménage et s’installe au domaine du Lichten, près de Loèche, d’une superficie de 115ha appelé aujourd’hui, Château Lichten. Jean devient l’exploitant du domaine qui était composé de plusieurs activités, notamment en dessous de la maison le secteur viticole et en dessus les prés et l’arboriculture, complété par la ferme de 16 têtes de bétail.

Jean-Pierre grandi dans cet environnement naturel entouré de son frère Georges et de sa sœur Marie-Jeanne avec qui il expérimenta la vie à la ferme. Très curieux et vif, Jean-Pierre état avide de connaissance et les parents le dirige très tôt vers la musique. Ainsi, il apprit dès l’âge de 4 ans le violon jusqu’au jour où sa sœur reçois une guitare. Il s’en approprie et par son talent de musicien il monte un groupe de rock qui fût longtemps la référence dans le Haut-Valais. Jean-Pierre y a fait toute sa scolarité en Allemand à Loèche et Brig avant de se diriger dans l’architecture. Il eut une enfance heureuse.

Avide de connaissances il poursuivra ses études dans le domaine de l’urbanisme. Diplômé de l’Ecole des Beaux-Arts de Paris, Jean-Pierre Emery démarre son activité d’architecte dans les années 1980 dans la station de Crans-Montana. Il se mariera à Carmen Serrano en 1983 avec qui il vécut pendants 20 ans des moments intenses compte tenu de son activité débordante, avant de se séparer par convention en 2004. Il fait la connaissance de Géraldine Moschovis avec qui il a partagé la suite de sa vie jusqu’à leur tragique accident.

Amoureux de la culture, de la montagne et de ski, il voyageait beaucoup et découvrait ainsi les tendances et les attentes de notre époque, tout cela l’inspirait dans ses réalisations en cours ou à venir.

Fin 2015, il fît un accident cardiovasculaire qui le freina quelques temps, lui valut un quadruple pontage dont il se remit courageusement, mais sa vocation de bâtisseur le fit repartir de plus belle avec de gros projets tel que l’hôtel et ses résidences des Six Senses ou les thermes de la Dixence dans le val d’Hérens. Ces deux objets sont aujourd’hui en construction.

Ce qui ressort lorsque l’on parle de Jean-Pierre Emery, c’est sa vivacité d’esprit, sa curiosité, et un don pour décrocher des mandats très variés et ambitieux. Le Musée de la Fondation Opale à Lens est la preuve de son savoir-faire d’architecte moderne. Son charisme et son autorité naturelle faisait de lui un homme respecté. L’enthousiasme, la générosité et la confiance qu’il témoignait envers toute son équipe sont aussi des qualités à relever.

Comme mentionné sur son faire-part de décès « Ce qui compte ce ne sont pas les années qu’il y a eu dans la vie. C’est la vie qu’il y a eu dans les années » cette maxime le représente tout à fait. Jean-Pierre Emery, un homme passionné qui a vécu pleinement sa vie d’architecte et d’affairiste.

JP Emery et Partners Architecture SA

Route des Mélèzes 22 • CH-3963 Crans-Montana

+41 27 481 96 41

www.jpepartners.ch