Juillerat Lepori Architectes & Partenaires SA

Un bureau centenaire, dans l’air du temps

 

Depuis 108 ans et après plusieurs successions, le bureau des architectes Paul Juillerat et Lauro Lepori existe et évolue au fil du temps. Tous ceux qui l’ont dirigé ont pour points communs d’avoir été visionnaires et d’avoir réalisé des ouvrages qui marquent entre autres, l’histoire et le paysage de la ville de Lausanne et de sa région. Aujourd’hui encore, on lui doit des ouvrages, qui s’inscrivent dans sa philosophie basée sur la qualité environnementale, durable et représentative.

Une histoire plus que centenaire

Fondé en 1915, le bureau trouve son origine dans la personne de Frédéric Gilliard, lequel s’associe quelques années plus tard avec Frédéric Godet. Il est repris au début des années 50 par Jean-Pierre Cahen qui reste actif jusqu’en 1996. Entre temps, il s’est associé, en 1979, avec quelques collaborateurs, dont Paul Juillerat qui reprend personnellement la société en 1996. Aujourd’hui, JLP architectes SA est le fruit de l’association, en 2012, de Paul Juillerat et Lauro Lepori rejoint par les partenaires Sylvain Allesina, Lise Pluer et ensuite par Nadège Moioli. La société développe ses compétences principalement dans le canton de Vaud et en Suisse romande. Cet atelier à taille humaine compte aujourd’hui 10 collaborateurs, de formations et d’univers différents et met l’accent sur le travail d’équipe. Par ailleurs, il est actif dans les corporations professionnelles, tels que la SIA (Société suisse des Ingénieurs et des Architectes), l’UPIAV (Union Patronale des Ingénieurs et des Architectes Vaudois), le GPA (Groupement Professionnel des Architectes (Swiss-Engenering) et le CSEA (Collège Suisse des Experts Architectes).

Des architectes visionnaires

Dès les premières années, le bureau avec Frédéric Gilliard édifie des centaines de cités ouvrières avec jardin (dont le quartier de Prélaz), aujourd’hui classées. Il rénove des bâtiments historiques tels que le Château de Chillon, la cathédrale de Lausanne et est aussi le créateur du premier Musée Romain à Vidy en 1936. Son successeur, Jean-Pierre Cahen s’illustre en construisant la chapelle de Bethusy, le temple de Montriond ou encore les bâtiments industriels et administratifs de Bobst, Sicpa, etc. Il crée par la suite la société : Réalisations Scolaires SA et construit environ 170 écoles aussi bien à Lausanne qu’en Europe. En association avec les architectes Bonnard et Longchamp, le CHUV est réalisé. Dès1979, avec J. Clavel, C. Fehlmann, U. Bilgin et P. Juillerat s’ajoutent des créations marquantes comme le premier siège du CIO, les sites de recherches et de production de Serono, Electro-Matérial, Elinca SA. De plus, le Musée Olympique et l’Ecole Hôtelière de Lausanne, réalisés en association, viennent allonger la liste de constructions prestigieuses. Aujourd’hui, le bureau JLP architectes se démarque avec l’extension d’Elinchrom SA, l’extension de Tetra Laval, l’administration communale de Cugy, le centre de vie enfantine à Epalinges, le siège administratif de Debrunner, et bien d’autres réalisations dans l’habitat.

Construire, une affaire de confiance

Réputé par son expérience pratique, le bureau est attentif à l’accompagnement de ses clients dans le développement de leur projet, dans les démarches économiques, administratives et de planification. De l’avant-projet jusqu’aux dernières retouches, il est présent pour orienter son mandant et répondre à ses envies et besoins. La construction est une aventure commune, résultat d’un travail avec l’équipe de maîtrise d’œuvre et d’un dialogue basé sur la confiance entre le client et son architecte. Cette philosophie est régie, par l’échange humain, des connaissances professionnelles de plusieurs corps de métiers pour une architecture et une technique de qualité en termes d’esthétisme, de durabilité des matériaux, et ce, en respectant les coûts et les délais d’exécution. Il mise également sur les nouvelles technologies notamment en faveur du développement durable et va volontiers au-delà des exigences légales.

ÉTUDE DE CAS

Canton de Vaud – Création d’un centre de bien-être privé
Dans l’ouest de la périphérie lausannoise, le bâtiment d’une piscine privée datant des années 70 a subi une métamorphose complète. Un bâtiment rectiligne se présente tel un vaisseau strié de lumière, les Led linéaires viennent se loger dans les joints creux des plaques de pierre naturelle de 1.50 m de hauteur et de formes trapézoïdales. Une vue sur les alpages suisses s’étale sur le mur longeant le bassin et se prolonge sur la toile tendue du plafond aux mêmes dimensions que le plan d’eau. L’espace est totalement épuré, les joints continus du granit vont du sol, sur les murs jusqu’au plafond. Une lumière bleutée vient se diffuser sur toute la circulation de la zone de relaxation composée du vestiaire, de la douche et d’un WC. Le système de rétroéclairage des parois d’onyx, laisse entrevoir le veinage harmonieux de la pierre. Les portes de communication aux cadres affleurés et aux charnières invisibles sont elles aussi habillées d’onyx. Le sauna et le hammam s’opposent, l’un minéral, l’autre organique. Le hammam est composé de murs en onyx rose, tandis que le sauna s’habille de bois d’aulne et d’un mur de roche de sel de l’Himalaya avec lumière intégrée.
Dans le local technique, la production de chaleur à haute et basse température est possible grâce à une pompe à chaleur eau/eau reliée aux panneaux solaires et à un stock de glace. Quant à la chaudière-gaz à condensation, celle-ci est utilisée uniquement en chauffage d’appoint. La production de chaleur à basse température est réalisée par 128 panneaux solaires hybrides en toiture. La production d’eau chaude sanitaire est également assurée. La cuve à mazout existante a été réaffectée à un stockage d’énergie à changement de phase et l’échangeur de chaleur a été créé au moyen de plaques inoxydables. Le fluide caloporteur de la cuve de la pompe à chaleur est de l’eau glycolée et passe par les panneaux hybrides, laissant la possibilité d’un rafraichissement des bâtiments en été. Le tout est géré par un système MCR (mesure commande régulation) avec un tableau électrique à écran tactile.

Canton de Vaud – Création d’un espace paysager privé
Tout autour du projet précédent, se déploie un espace botanique, auquel un soin tout particulier a été apporté à l’éclairage. On découvre plusieurs ambiances par zones, elles-mêmes reliées par diverses allées. Le splendide résultat obtenu nait de la collaboration entre le célèbre paysagiste Alexandre Grivko de chez ILN Garden Projects SA, les architectes de chez JLP architectes SA et le concepteur lumière Pierre-Philippe Garde de chez Cobalt Sàrl. En effet, de nuit, l’éclairage devient l’atout majeur de la propriété. Tout est géré par domotique. La multitude d’espaces avec des atmosphères spécifiques s’est construit avec des thèmes et des fonctions spatiales différentes. Au fil des pas, s’enchaînent le potager, les arbres fruitiers, un tunnel d’arceaux, une spirale de roses éclatantes, une aire de jeux avec balançoire, tyrolienne, toboggans, un sous-bois de marronniers et d’érables, un jardin japonais avec son pavillon de thé et son torii rouge, un ruisseau, etc. Chaque objet, chaque bâtiment ou chaque végétal est mis en avant par un éclairage personnalisé. Une harmonie parfaite s’est créée grâce aux lumières tamisées. Un système d’arrosage automatique complètement informatisé couvre tout l’espace des aménagements extérieurs. L’approvisionnement en eau se fait par zone et selon les besoins.

Juillerat Lepori Architectes & Partenaires SA
Avenue Eugène-Rambert 24 • CH-1005 Lausanne
Tél. +41 21 721 00 10
info@jlparchitectes.chwww.jlparchitectes.com