OCSA o charrière architectes sa

La qualité, le soin du détail et la fonctionnalité pour des créations uniques

 

Fondé en 2000, OCSA figure parmi les bureaux les plus renommés du canton. Il propose une architecture contextuelle qui s’exprime sur une grande diversité de projets. Son expérience, la qualité de ses collaborateurs et sa collaboration étroite avec les maîtres d’ouvrage, lui permettent de proposer des réalisations sur-mesure et de haute qualité. Une philosophie qui a fait ses preuves et qui se poursuit aujourd’hui, malgré le décès du fondateur du bureau, Olivier Charrière.

 

Un bureau tourné vers l’avenir

A l’origine d’OCSA, Olivier Charrière. Diplômé en architecture à l’EPFL en 1992, il intègre rapidement le bureau de son père, Roland Charrière, à Bulle, tout en traitant ses propres mandats. Dix ans plus tard, il reprend les rênes de l’atelier et change sa raison sociale en « Atelier d’architectes diplômés O. Charrière SA ». Un nom raccourci en 2014 par « OCSA o charrière architectes SA », lorsqu’il reprend complètement l’actionnariat et emménage avec son équipe dans des bureaux flambant neufs, conçus à la rue de l’Europe, à Bulle. Depuis, l’atelier n’a cessé de grandir, parallèlement à la réalisation de mandats d’envergure. Olivier Charrière s’est entouré dès 2011, d’une équipe pour le seconder dans la gestion opérationnelle du bureau. C’est ainsi que Christophe Demierre, Christophe Jaquier et Nuno Tenera ont rejoint la direction progressivement. Depuis juillet 2018, les trois hommes évoluent sans Olivier Charrière, malheureusement décédé. Avec le soutien de son épouse, Emmanuelle, devenue administratrice, ils perpétuent les valeurs qui ont fait la renommée du bureau, bien décidés à assurer sa pérennité. Quant à l’actionnariat de l’entreprise, il reste en mains de la famille Charrière.

Le pari du généralisme

OCSA est un bureau qui évite délibérément toute spécialisation. Il traite des programmes variés, qui concernent le commerce, le logement, l’industrie, la culture ou encore les bâtiments publics, social comme écoles. Il est capable de prendre en charge un projet dans sa globalité, de la conception à la remise des clés, en passant par le suivi du chantier et la gestion des aspects financiers. Depuis l’an 2000, l’atelier a participé à la réalisation de plus de 160 objets : nouvelles constructions, agrandissements, transformations ou réhabilitations. Des projets réalisés en majorité dans le canton de Fribourg. OCSA participe également régulièrement à différents concours et MEP (mandat d’études parallèles) lui permettant de laisser libre cours à sa créativité et de confronter ses idées à celles d’autres architectes.

Une approche éclectique

Loin de ses bureaux qui cherchent à imposer leur marque, OCSA propose une architecture contextuelle, définie selon les données circonstancielles d’un projet. Ainsi le site, le programme, le budget et les envies du Maître d’ouvrage guident la création. Si le bureau se refuse à avoir un style, son approche architecturale, elle, est toujours restée la même. Quelles que soient la taille ou complexité d’un projet, OSCA place la qualité au cœur de ses réalisations. Celle-ci s’exprime au niveau de la définition des espaces, du choix des matériaux comme du soin accordé au moindre détail. Le respect des coûts et des délais est également une priorité pour ce bureau qui aime pouvoir intervenir à chaque phase d’un projet.

Un architecte à l’écoute

Disponible et à l’écoute, OCSA est un bureau proche de ses clients. Il travaille avec eux sur la base de rapports de confiance et de partenariat pour les orienter vers les meilleures solutions et leur proposer un projet correspondant en tout point à leurs attentes. Une philosophie qui a fait ses preuves et qui explique la fidélité de la clientèle. OCSA accorde également une grande importance au bien-être des utilisateurs finaux qui doivent pouvoir s’approprier les lieux et s’y sentir bien.

La force d’une équipe

OCSA est aujourd’hui composé de près de 30 collaborateurs. Si certains ont plus de 20 ans d’entre-prise, une nouvelle génération d’architectes dynamique est également venue étoffer l’équipe ces dernières années. Une source de richesse, tout comme la diversité des origines et parcours représentés. A l’interne, le bureau encourage le dialogue et la collaboration, permettant la création de synergies bénéfiques à chaque projet. Il mise notamment sur l’association entre architecte projeteur et architecte réalisateur. OCSA accorde également une grande importance au bien-être des collaborateurs. Une dimension qui s’illustre par un cadre de travail agréable et une ambiance conviviale. Le bureau est également une entreprise formatrice, puisqu’il accueille quatre apprentis. Un investissement pour la jeunesse motivée par la volonté de transmettre des savoir-faire et la passion du métier.

Zoom sur quelques projets

Ensemble immobilier Tivoli – La Tour-de-Trême – 2020
Le site stratégique de cet ensemble immobilier est situé le long de la rue de l’Ancien-Comté, contribuant à la requalification et à la densification du centre de la localité. Posé sur 2 niveaux de parking souterrain, le socle commercial comprend 3 surfaces distinctes. Il est surmonté par 3 étages de logements dont la forme d’un peigne en plan offre des espaces interstitiels aménagés en toiture végétale. Le plan d’étage type est structuré par un couloir central divisé en deux par un puits de lumière en son milieu. Ce dispositif divise le plan en 2 secteurs indépendants, desservis par les noyaux de circulation situés sur les façades latérales. Les logements disposent chacun d’une loggia orientée vers les évidements ou la rue et les attiques bénéficient d’une belle perspective sur le Moléson. Une zone de détente publique au sud de la parcelle complète cet ensemble immobilier ainsi qu’une zone potager dédiée aux habitants. La partie supérieure du volume est traitée de la même matérialité que le soubassement mais d’une teinte plus claire. La matérialité utilisée, une première en Gruyère, est la Terracotta. Les modules de plaques verticales sont composés par une matrice inventée par le bureau OCSA. Les rayures verticales se confondent avec les joints verticaux, ne mettant plus qu’en évidence les joints horizontaux et renforçant ainsi l’idée d’un seul volume.

Immeubles multifonctionnels « Pra Sud » – La Tour-de-Trême – 2020
Le secteur se situe en entrée de ville et en limite du bourg historique, participant à la dynamisation de la rue de l’Ancien-Comté. Les rez-de-chaussée des deux immeubles sont affectés aux activités, notamment avec un magasin de proximité de 700 m2 de surface de vente. Les trois étages supérieurs sont eux, voués à de l’habitation. Les galeries au rez et la mise en place en façade d’une « grille » donnent aux bâtiments une identité forte et un caractère unitaire et rayonnant. La répartition des logements découle de ce même concept. Ils sont implantés autour d’une circulation centrale généreuse et des zones communautaires ont été créées dans les parties creuses des bâtiments. Un grand soin a été porté aux aménagements extérieurs. Un large réseau de chemins piétons s’articule librement autour de la place centrale et la circulation des véhicules a été réduite au maximum. Ainsi la mobilité douce est privilégiée, complétée par des zones de jeux, de repos, de surfaces ombragées et d’une fontaine à eau.

Immeubles multifonctionnels « Condémine » – Bulle – 2019
Le projet se situe à un endroit stratégique, proche du centre-ville et de ses services. La géométrie trapézoïdale de la parcelle donne sa forme au socle commercial, sur lequel se posent deux autres volumes, dédiés à des surfaces administratives, à des commerces ainsi qu’à des logements. Le rez-de-chaussée est équipé d’une zone de livraison et d’un quai de chargement. Un grand parking souterrain vient compléter l’ensemble du complexe ainsi qu’un parking courte durée extérieur. Afin d’optimiser l’exploitation du sous-sol, une grande partie de la technique est en toiture, cachée par un brise-vue pour garantir un ensemble visuel plus discret. Des bandes végétales, changeant de couleur au rythme des saisons, ont été aménagées entre les routes et la circulation piétonne. La toiture du socle commercial a été dynamisée par la mise en place de buttes plantées afin de donner à l’ensemble un rendu plus naturel et garantissant l’intimité entre surfaces administratives et locatives. Les façades du volume administratif et celles du socle sont rythmées par de grandes fenêtres et teintées à l’identique afin de leur apporter un aspect unitaire. Les façades du volume de logements ont une répartition d’ouvertures plus conforme à leur affectation et conservent un aspect plus traditionnel.

Rénovation et agrandissement d’une villa – Bulle – 2020
A proximité du centre-ville de Bulle, cette demeure est située au sein du quartier des « Charmilles ». Les propriétaires souhaitaient agrandir l’espace cuisine/séjour/salle à manger et de le prolonger à l’extérieur via une large terrasse abritée par une pergola bioclimatique. De hauteur généreuse et largement vitrée, l’extension offre un espace lumineux, immergé dans la végétation environnante et avec une vue imprenable sur le Moléson. La pergola est implantée dans le prolongement de ce volume, en lien direct avec le salon. Une piscine enterrée, un jacuzzi et une cuisine d’été viennent compléter l’aménagement extérieur. L’ensemble de la villa a été rénovée afin d’améliorer les performances énergétiques du bâtiment (toiture ré-isolée, panneaux photovoltaïques, nouveaux vitrages).

Hommage à Olivier Charrière

Né le 27 mars 1966 à Bulle, Olivier Charrière s’est éteint le 11 juillet 2018 des suites d’un cancer. Reconnu pour son savoir-faire en tant qu’architecte, c’est surtout l’homme avec ses valeurs et sa joie de vivre que l’on retient. Portrait.

L’architecture une histoire de famille

Né à Bulle, Olivier Charrière y a fait toute sa scolarité. Fils d’un des architectes les plus connus de la région, il se dirige pourtant dans un premier temps vers la microtechnique une fois sa Maturité en poche avant de finalement entreprendre des études d’architectes à l’EFPL. C’est chez Hans Kollhoff à Berlin qu’il débute avant de rejoindre l’atelier Guido Ponzo, à Fribourg. Mais c’est au sein du bureau familial, fondé en 1960, qu’il va prendre confiance en lui et révéler pleinement son talent. Durant 10 ans, père et fils collaborent jusqu’à la reprise partielle du bureau au changement de millénaire. Quant à la mère d’Olivier, Christiane, secrétaire dans l’entreprise depuis 1967, elle accompagnera son fils jusqu’en 2016. Chez les Charrière, on aime travailler en famille. Une tradition qu’a poursuivie Emmanuelle Charrière, la femme d’Olivier, collaboratrice chez OSCA depuis 2012. Le couple à la ville comme aux affaires, a donné naissance à deux enfants, Jonathan en 1995 et Lucie en 1998, dont Olivier a toujours été très proche.

Un bâtisseur dans l’âme

Olivier Charrière a imaginé près de 600 objets et réalisé près d’un tiers de toute taille et de tout genre dans le canton de Fribourg et au-delà. L’œuvre qui a été le moteur ou fédérateur est probablement l’école de la Léchère qui s’est suivie de beaucoup d’autres dont certaines assez marquantes. On peut également citer le centre commercial Migros de La Tour-de-Trême, avec ses immenses codes-barres en façade, les Bains de Charmey (en association avec le bureau Deillon-Delley), l’Institut de Glion ou encore le Tibet Museum. Des projets variés, reflet de la curiosité de cet architecte qui aimait expérimenter et découvrir de nouveaux horizons. Méticuleux et organisé, il ne transigeait jamais sur la qualité, ne négligeant rien, soignait chaque détail même pour les plus petits ouvrages. « Il n’y avait pas de petit client pour Olivier. Il prenait du temps avec les maîtres d’ouvrage, n’hésitant pas à multiplier les séances », explique Christophe Demierre. Olivier Charrière ne comptait pas ses heures, plus souvent sur les chantiers et au bureau qu’à la maison. « Il vivait pour son bureau », poursuit son collaborateur et ami. Même en 2015, lorsque la maladie a été diagnostiquée, Olivier a continué à aller travailler, souhaitant jusqu’au bout rester au plus près de sa passion, l’architecture et de ses équipes. « Il était là à 6 h 30 tous les matins, c’était plus fort que lui ! », commente Nuno Tenera.

Un meneur au grand cœur

Ce qui ressort lorsque l’on parle d’Olivier Charrière à ses collègues, c’est son intelligence rare. Vif d’esprit, avec une mémoire impressionnante, il avait notamment un don pour anticiper le marché et décrocher des mandats d’envergure. Talentueux, Olivier Charrière était également un homme charismatique, dotée d’une autorité naturelle et respecté de tous. Un chef de file, qui savait motiver et souder ses équipes. Exigeant quant à la qualité du travail, il savait également être proche de ses collaborateurs par son empathie mais aussi son humour. « Il avait toujours le mot pour rire et mettait constamment la bonne ambiance », explique Nuno Tenera. Il faut dire que l’architecte aimait les gens. Il a su cultiver des amitiés de plusieurs décennies et aimait transmettre de la joie autour de lui. Malgré son emploi du temps de ministre, il s’est toujours montré disponible pour ses proches comme ses collaborateurs. « Quoi qu’il arrive nous pouvions compter sur lui. Sa porte était toujours grande ouverte », précise Christophe Demierre. Même pendant la maladie, Olivier Charrière a tenu à garder le sourire, refusant de s’apitoyer sur son sort. Une manière de garder la tête haute et de continuer à avancer.

De multiples passions

Outre l’architecture, Olivier Charrière était un féru de sport. Amoureux du ski, il pratiquait également le badminton, le vélo, la randonnée et le hockey sur glace. Il a d’ailleurs présidé le mouvement junior du HC Bulle, dans lequel jouait son fils, et a soutenu le HC Gottéron. Il était en outre un grand bédéphile avec une collection de plus de mille albums mais aussi un grand amateur d’art visuel. De multiples occupations pour un homme passionné qui aura vécu sa vie pleinement.

OCSA o charrière architectes sa

Rue de l’Europe 12 • Case postale 2194 • CH-1630 Bulle 2

Tél. +41 26 912 94 72 • Fax +41 26 912 01 50

info@oc-sa.chwww.oc-sa.ch